fbpx

Prix record du maïs et du soya

La sécheresse qui sévit aux États-Unis a entraîné le prix du maïs et du soya vers de nouveaux sommets.

Le soya a atteint le prix faramineux de 17,46 $ US le boisseau pour un contrat rapproché en cours de séance le 17 juillet. La bourse de Chicago a clôturé à 17,29 $ pour le même contrat. Ce sommet correspond à 641 $ la tonne. Les deux prochaines semaines seront critiques pour la croissance du soya.

Le maïs n’est pas en reste. Le contrat de septembre a atteint un nouveau record au cours de la même journée à 8,12 $ US le boisseau, soit 319 $ la tonne. Le prix est retombé à 8,01 $ US en fin de séance. Même le contrat de décembre s’est rapproché à un cent du seuil des 8 $ le boisseau.

Le blé profite également du mouvement haussier avec les meilleurs prix en quatre ans.

Un ministre prie pour de la pluie

La situation est critique pour les cultures aux États-Unis. Le climat est tel que le ministre de l’Agriculture, Tom Vilsack, a déclaré qu’il priait pour que la pluie tombe enfin.

M. Vilsack a aussi rencontré le président Obama pour lui expliquer la gravité de la sécheresse qu’il a qualifiée de pire crise en 25 ans. Le secrétaire du département américain de l’Agriculture (USDA) n’a par ailleurs pas hésité à dire que les éleveurs américains se trouvaient en grande difficulté (deep trouble) à cause du prix des grains. Le gouvernement américain tentera de convaincre le Congrès de voter une aide spéciale.

Pendant ce temps, la sécheresse ne cesse de s’étendre et c’est maintenant 61 % des terres du pays qui sont touchées.