fbpx

Des maïs encore plus variés pour 2018

Voici une sélection d’hybrides de maïs-grain prometteurs qui sont offerts aux producteurs du Québec pour 2018.

Cette année encore, chaque semencier nous en a proposé un maximum de quatre. Il pouvait s’agir d’hybrides introduits sur le marché il y a déjà un an ou deux, mais toujours aussi prometteurs, ou bien sûr de tout nouveaux hybrides. En effet, vos semenciers continuent d’améliorer leur gamme de produits en la diversifiant. Les hybrides de maïs bénéficient de plus en plus de belles avancées biotechnologiques.

Diversifier pour mieux produire

Rappelons que les spécialistes recommandent de choisir des maïs d’au moins trois zones de maturité différentes et de semer les tardifs en premier.

En outre, saviez-vous que l’introduction d’une céréale à paille ou de plantes fourragères dans votre rotation maïs-soya a de réels avantages? En voici un exemple concret : des chercheurs de l’Université de Guelph, en Ontario, ont calculé que l’ajout de blé d’hiver dans la rotation apportait une hausse de 10 boisseaux à l’acre (0,63 tonne à l’hectare) dans le maïs-grain et de 5 boisseaux à l’acre (0,34 t/ha) dans le soya. Nous vous en reparlerons!

N’oubliez surtout pas de varier les différentes technologies pour freiner le plus possible l’apparition de la résistance envers ces nouveaux outils chez les insectes, les agents pathogènes et les mauvaises herbes. Ainsi, n’hésitez pas à recourir au sarclage mécanique ou aux engrais verts pour prévenir la résistance aux herbicides dans une partie de vos champs, ou encore à utiliser des maïs conventionnels (sans résistance biotechnologique aux insectes) dans les champs rarement infestés par les insectes visés.

Pour consulter le tableau, cliquez ici.