Les agriculteurs maraîchers de proximité auront enfin droit à l’assurance récolte

Les ennemis naturels incontrôlables, tels que la grêle, les vents violents et même le gel, sont autant de facteurs qui peuvent éradiquer les cultures.

Et jusqu’à tout récemment, il était presque impossible pour les maraîchers biologiques de s’en protéger. Du moins sur le plan financier.

« C’est la première fois qu’on va offrir une telle protection. Même au Canada, c’est une première! » a déclaré avec fierté Anastase Nteziyaremye, chargé de programme à la Financière agricole du Québec (FADQ).

De fait, la FADQ proposera, pour la saison 2014, un programme adapté aux agriculteurs biologiques de proximité (mieux connus comme étant les producteurs de paniers bio).

Ces derniers cultivent une grande diversité de fruits et légumes sur de petites superficies, un concept difficilement assurable. « Nous leur offrons désormais une protection toutes cultures confondues où il suffit d’avoir au moins 0,8 hectare », a annoncé M. Nteziyaremye aux membres de la Coopérative pour l’agriculture de proximité écologique (CAPE), réunis le 23 janvier dernier à Trois-Rivières.

Abordable

La nouvelle protection coûtera 446 $ l’hectare selon un plan couvrant 70 % du rendement assurable. Ce prix représente 40 % de la facture totale, en raison de l’appui des gouvernements fédéral et provincial, qui défraieront 60 % de la note.

« Nous ne voulions pas offrir une protection qui coûte cher. D’ailleurs, plus il y aura de producteurs qui cotiseront à ce programme, plus le fonds grossira et plus le prix de l’assurance devrait diminuer », précise le représentant de la FADQ. Il faut dire que la Financière a fait ses devoirs. Le programme a ainsi été développé de concert avec les producteurs, et ce, par l’entremise de la CAPE.

Les dates de début et de fin de la protection varient selon les régions. Les producteurs doivent être certifiés biologiques et ont jusqu’au 30 avril 2014 pour adhérer au programme.