fbpx
Dix-huit producteurs de carottes sondés par l’APMQ ont rapporté des pertes évaluées en moyenne à 35 %.

Dix-huit producteurs de carottes sondés par l’APMQ ont rapporté des pertes évaluées en moyenne à 35 %.

Des pertes dans presque toutes les cultures de carottes

La sécheresse et la chaleur continuent de donner des maux de tête aux cultivateurs de légumes racines et d’oignons. Presque tous les producteurs de carottes interrogés par l’Association des producteurs maraîchers du Québec (APMQ), dans le cadre d’un sondage maison datant du 13 juillet, affirment avoir perdu des semis, en raison de la météo qui fait des siennes depuis des semaines.

Yohan Perreault, producteur maraîcher de Notre-Dame-de-Lourdes, dans Lanaudière, affirme avoir perdu 88 % de ses semis de carottes. « J’ai ressemé et ça a brûlé à nouveau. J’ai finalement abandonné la production; il ne me reste que 12 acres sur 100 », témoigne celui qui concentre maintenant ses énergies sur l’irrigation de ses oignons et de ses choux nappas.

Au total, 18 des 19 producteurs de carottes sondés par l’APMQ ont rapporté des pertes évaluées en moyenne à 35 %, soit l’équivalent de 266 hectares de superficie de culture. Du côté de la production d’oignons, les pertes se chiffrent en moyenne à 30 %, parmi les huit agriculteurs qui ont signalé des dommages.

« Depuis le 13 juillet, on n’a pas eu de signalements de pertes supplémentaires. On sait qu’il a plu par endroits, mais la situation générale semble stable », témoignait Catherine Lessard, directrice, recherche et développement à l’APMQ, la semaine dernière. « Comme la récolte de carottes commence, c’est la production qui inquiète le plus les agriculteurs en ce moment. Plusieurs d’entre eux ont dû ressemer tard dans la saison; c’est sûr qu’il y aura des retards », ajoute-t-elle. Outre les cultures de carottes et d’oignons, celles de panais, de betteraves et d’oignons verts semblent difficiles cette saison, selon les résultats du sondage. 

VOIR AUSSI
Rendements de pommes de terre attendus à la baisse