fbpx
Crédit photo : Archives/TCN

Crédit photo : Archives/TCN

COVID-19 : Les prix du porc plongent de 40 $ sous les coûts de production

Les mesures annoncées à l’échelle mondiale pour ralentir la propagation de la COVID-19 font mal à l’industrie porcine québécoise. Les prix payés aux producteurs ont plongé de 40 $ sous les coûts de production la semaine dernière. Le prix aurait même diminué de 50 $ si la Régie des marchés agricoles n’avait pas statué en faveur de la nouvelle formule de prix des éleveurs au cours des derniers mois.

« Combien de temps la crise durera-t-elle? Deux semaines, deux mois ou six mois? » se questionne le président des Éleveurs de porcs du Québec, David Duval. La spéculation crée de l’instabilité pour les producteurs, car le prix du porc est volatil dans les prédictions de marché. « Le prix se met à monter tout d’un coup, et le lendemain, il se met à chuter de façon vertigineuse dans les prédictions des prochains mois », indique M. Duval.

Il explique que, si les prix en Chine ou au Japon sont relativement bons, l’expédition de la marchandise reste problématique. « Le marché n’a pas repris. Les intentions d’achat ne sont pas là, les marchandises ne sont pas déchargées des conteneurs ni livrées dans les villes. Cela fait en sorte que tout est ralenti, et c’est clair que ça plombe les marchés d’exportations agricoles », poursuit M. Duval.