fbpx
Photo : Shutterstock.com

Photo : Shutterstock.com

Comment optimiser son commerce en ligne

En pleine crise de la COVID-19, de nombreux producteurs et commerçants se sont rapidement organisés pour traiter avec les clients sur le Web. Si plusieurs ont flairé la bonne affaire, tout n’est pas rose avec le système D pour lequel ils ont opté. Voici les conseils d’Anik St-Onge, professeure en communication et marketing à l’Université du Québec à Montréal , pour apprendre à optimiser son commerce en ligne.

Anik St-Onge

Anik St-Onge

Offrir une expérience

L’idée est d’établir une relation, voire même un lien affectif avec le consommateur en lui racontant l’histoire et peut-être même les anecdotes qui se cachent derrière les produits qu’ils offrent.

Créer du contenu attrayant

« C’est demandant et c’est tout un défi pour eux, admet Mme St-Onge. Mais ils bâtissent quelque chose qui risque très bien de perdurer ». D’où l’importance de choisir des bonnes photos et de créer de nouveaux contenus régulièrement.

Faire valoir vos produits

« C’est une minime partie des consommateurs qui ne regardent pas le prix des produits, avertit Mme St-Onge. Oui, on veut encourager le local. Mais est-ce que les clients sont prêts à payer 15 ou 20 % de plus [qu’ailleurs]? » C’est pourquoi il faut les informer de la plus-value des produits en ligne.

Récolter des données

Ceux qui se sont lancés dans l’aventure de la vente en ligne devraient profiter de cette occasion pour récolter certaines données utiles sur leurs clients (adresse courriel, types de produits achetés, etc).

Proposer des accords

Créer des accords entre des produits et des alcools comme le cidre, le vin et la bière ou encore, faire des associations entre d’autres types de produits. En étant créatifs, il y a un potentiel d’augmenter ses ventes, estime Anik St-Onge.


Pour consulter notre dossier complet sur le commerce en ligne en temps de pandémie, abonnez-vous à La Terre de chez nous. Dans ce dossier vous trouverez notamment :

  • 4 moyens de faire des affaires autrement (et sans contact)
  • En mode rapidité et survie grâce aux transactions Web
  • Coûts vs bénéfices d’un nouveau défi
  • L’engouement pour l’achat local