fbpx
Le gouverneur du Maine, Paul LePage, a soutenu l’exemption des droits compensateurs et antidumping sur le bois du Québec et des provinces de l’Atlantique. Photo : Gage Skidmore

Le gouverneur du Maine, Paul LePage, a soutenu l’exemption des droits compensateurs et antidumping sur le bois du Québec et des provinces de l’Atlantique. Photo : Gage Skidmore

Bois d’œuvre : des signaux positifs des États-Unis

Le gouvernement américain a annoncé le report de l’annonce des droits compensateurs et antidumping finaux sur le bois d’œuvre afin de laisser plus de temps aux négociations avec le Canada.

Le gouverneur du Maine, Paul LePage, a d’ailleurs soutenu l’exemption de ces droits sur le bois du Québec et des provinces de l’Atlantique.

La détermination des tarifs finaux sur le bois canadien, qui était prévue pour le 6 septembre, est repoussée à une date ultérieure qui ne doit pas dépasser le 14 novembre. En attendant, la majorité des scieries canadiennes doivent acquitter des droits compensateurs et antidumping préliminaires de près de 27 % sur le bois exporté aux États-Unis.

« Je conserve l’espoir d’en arriver à une solution négociée et satisfaisante pour les préoccupations de toutes les parties », a déclaré Wilbur Ross, secrétaire américain au Commerce, le soir du 28 août. Les négociations en cours sont qualifiées de « complexes » par le département américain du Commerce (DOC), mais ce dernier précise que les deux gouvernements visent une solution « durable ».

Entente bloquée

Les premiers ministres du Québec et du Nouveau-Brunswick, réunis le 28 août à la 41e Conférence annuelle des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada, ont affirmé qu’on est venu très près d’une entente sur le bois d’œuvre avec les États-Unis.

Le premier ministre Couillard a déclaré, comme rapporté par l’agence QMI, que ce projet d’entente avait été bloqué par la coalition américaine de producteurs de bois d’œuvre, qui est « fort exigeante » et « un peu rébarbative ».

La Presse canadienne a mentionné que le gouverneur du Maine, Paul LePage, a appuyé dans une lettre la demande d’exemption de droits compensateurs et antidumping du Québec et du Canada atlantique. Il a proposé que d’autres élus présents à la Conférence signent cette lettre.

L’ensemble des gouverneurs et des premiers ministres qui étaient réunis à Charlottetown pour cette 41e Conférence ont adopté une résolution visant à souligner l’importance du commerce transfrontalier pour leur économie respective.