fbpx
DuBreton a soutenu la transition de 90 bâtiments de ferme sous régie biologique et accrédités Certified Humane depuis les trois dernières années, ce qui représente 340 000 porcs. Photo : gracieuseté de DuBreton

DuBreton a soutenu la transition de 90 bâtiments de ferme sous régie biologique et accrédités Certified Humane depuis les trois dernières années, ce qui représente 340 000 porcs. Photo : gracieuseté de DuBreton

DuBreton sacré champion bio canadien de 2019

Les Viandes duBreton ont remporté les honneurs, le 11 septembre dernier à Toronto, alors que l’entreprise s’est vu décerner le grand prix Champion bio 2019 de l’Association pour le commerce biologique du Canada.

Selon le président de l’entreprise, Vincent Breton, le virage « sans précédent et sans commune mesure » fait par son entreprise de production de porcs biologiques accréditée Certified Humane a été reconnu par toute l’industrie ce soir-là. « Le prix représente un rêve; ça représente une folie peut-être », souligne ce dernier. Parce que des embûches, il y en a eu et il y en a encore. Les normes de production biologiques sont exigeantes et requièrent, par exemple, trois fois plus d’espace pour les animaux, des accès extérieurs, un accès permanent à de la paille pour les animaux, etc. M. Breton souligne également les problèmes de réglementation et de mise en marché collective en précisant qu’avant 2009 au Québec, l’entreprise ne pouvait pas avoir de relation avec les producteurs, et qu’il n’existe que très peu de soutien financier pour sa production de niche.

Vincent Breton rappelle que son entreprise a aussi été pionnière dans le développement de la mise en marché porcine biologique. « Les transformateurs, par exemple, n’avaient pas des certifications admissibles pour mettre en marché l’ensemble du produit [bio]; ça n’existait pas et ça n’existe encore pratiquement pas », indique-t-il. Même aujourd’hui, la nouvelle convention de mise en marché leur met des bâtons dans les roues en ce qui a trait aux ententes particulières. « Quand on cumule tout ça, c’est incroyable ce que ça prend comme passion, comme investissements, comme dévouement », affirme M. Breton. Rappelons qu’en plus de développer des partenariats avec des éleveurs indépendants en Ontario, l’entreprise a soutenu la transition de 90 bâtiments de ferme sous régie biologique et accrédités Certified Humane depuis les trois dernières années, ce qui représente 340 000 porcs.