fbpx

Sirop d’érable, hausse de 1 %

Les producteurs acéricoles du Québec profiteront d’une hausse de 1 % des prix en 2013.

Dans un nouveau jugement « à la Salomon » la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec fixe à 2,92 $ le prix de la livre de sirop d’érable pour les trois premières catégories, AA, A et B.

« Il en manque un petit bout sur les prix », réagit le président de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, Serge Beaulieu. L’organisme réclamait une hausse de 2 % comparable à la croissance de l’indice général des prix à la consommation pour une convention de deux ans. La Régie a tranché la poire en deux, convenant que producteurs et acheteurs n’ont pas fait une démonstration « convaincante » devant elle. Celle-ci ordonne aux deux parties de retourner à la table des négociations afin de négocier un prix pour 2014.

« On est déçus. Pour la catégorie B, on parle en réalité d’une augmentation de 1,7 % », note pour sa part le président du Conseil de l’industrie de l’érable, représentant les acheteurs accrédités. Claude Champagne fait valoir que le vol de sirop a créé beaucoup de pression sur le marché l’an dernier. Plusieurs clients, ajoute-t-il, ont opté pour la catégorie B l’an dernier en raison d’une récolte plus foncée. Il s’attend à une répétition de cette demande cette année.

La Régie confirme par ailleurs la prime de 2 cents la livre pour le sirop livré dans des barils en acier inoxydable. Le tribunal se range aussi du côté de l’avis de la Fédération et abaisse de 40 cents/livre à 1,80 $ le prix du sirop de catégorie non conforme (NC), question de signifier clairement aux producteurs de stopper la production de sirop de qualité moindre.

La Régie demande aussi aux deux parties de négocier la vente d’eau d’érable. À titre expérimental, trois entreprises offriront cette saison de l’eau d’érable en format d’un litre.

Les présidents Serge Beaulieu et Claude Champagne ont par ailleurs confirmé leur volonté de travailler en partenariat pour le développement de leur secteur.