fbpx

Saputo engrange des profits de 381 M$

Saputo, le plus gros transformateur laitier au Canada, a engrangé un profit de 381 M$ pour l’exercice financier 2012 terminé le 31 mars dernier.

Il s’agit d’une baisse de 15,4 % par rapport à l’exercice financier 2011. Son chiffre d’affaires a progressé de 15,5 % pour totaliser 6,9 G$, issus à 98 % du secteur des produits laitiers. Les résultats de 2012 montrent que 60 % de ses revenus laitiers proviennent de la division Canada, Europe et Argentine. La division États-Unis a toutefois connu une croissance de ses revenus plus significative, en hausse de 35 %. Depuis 2000, Saputo a touché des profits avoisinant les 3,3 G$ sur des ventes de quelque 55 G$.

Perte

L’entreprise, qui arrive au 12e rang mondial des transformateurs laitiers, a toutefois subi une perte de 2,6 M$ pour le dernier trimestre de 2012, une chute de près de 100 M$ par rapport à la même période l’an dernier. Cette régression résulte d’abord de la comptabilisation d’une dépréciation du goodwill de 125 M$ pour le secteur Produits d’épicerie dont les ventes de petits gâteaux stagnent. Autrement, Saputo aurait affiché un profit de 122 M$ pour ce trimestre. Les revenus du secteur laitier ont progressé de 13 % par rapport au même trimestre en 2011, pour se situer à près de 1,7 G$.

Saputo envisage, pour l’exercice financier 2013, d’accroître ses ventes dans les fromages et les ingrédients laitiers au Canada ainsi que de récupérer la perte de volume dans la catégorie du lait nature. Les fromages de spécialité représentent aussi un secteur ciblé de croissance. Saputo vise à maximiser les avantages découlant du regroupement de ses activités de fabrication et de distribution dans la région de Toronto.

Aux États-Unis, Saputo compte profiter des opportunités liées à l’acquisition de DCI Cheese Company (DCI) en février 2011. L’un des trois plus grands fabricants de fromages aux États-Unis, Saputo informe que la prochaine décision du comité conjoint sur les plans de stabilisation et de marketing de la Californie pourrait grever ses bénéfices. Les producteurs laitiers y réclament en effet une bonification du prix du lait de classe 4b destiné à la fabrication de poudres à base de lactosérum. Saputo et d’autres transformateurs s’opposent à cette hausse.