fbpx

Les pays émergents ont soif de lait

« L’industrie laitière a un avenir prometteur, surtout en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique. »

C’est ce qu’a déclaré Nicola Shadbolt, administratrice de la coopérative néo-zélandaise Fonterra, lors de la première journée du sommet 2012 de la Fédération internationale du lait (FIL), qui se déroule en Afrique du Sud du 4 au 8 novembre.

La demande mondiale pour les produits laitiers a fortement progressé au cours des dix dernières années et elle va bien bientôt dépasser l’offre dans les pays en développement, a-t-elle ajouté.

Présidente-directrice générale de Parmalat en Afrique du Sud, Louise Cooke a renchéri en notant que la demande estimée pour les produits laitiers va être trois fois plus élevée dans les pays en développement que dans les pays développés. Ainsi, a-t-elle précisé, 95 % de la croissance future va provenir des marchés en émergence. »

Or, fait étonnant, l’offre de produits laitiers relève principalement des pays développés, a-t-elle souligné.

Autre contraste frappant entre les pays développés et les pays en émergence : près de la moitié de la production laitière des États-Unis est effectuée par des fermes ayant des troupeaux de 1000 vaches et plus alors qu’en Inde, au premier rang mondial en production laitière, des millions de petits producteurs évoluent avec deux ou trois vaches. Le nombre de producteurs laitiers a chuté de 130 000 à 50 000 aux États-Unis au cours des dix dernières années.

Par ailleurs, l’assemblée générale a élu à la présidence Jeremy Hill, directeur de la recherche et développement chez Fonterra. M. Hill succède ainsi au Canadien Richard Doyle, directeur général des Producteurs laitiers du Canada, qui a occupé cette fonction au cours des quatre dernières années.

La FIL est un organisme à but non lucratif du secteur privé qui représente les intérêts des différents acteurs de l’industrie laitière à l’échelle internationale. Ses membres sont des associations nationales (producteurs, transformateurs, fournisseurs), des universitaires et des représentants des autorités sanitaires des gouvernements. Elle regroupe 56 pays qui assurent environ 86 % de la production laitière mondiale.