fbpx
Il aurait fallu que Julien rajoute un peu de bois dans le feu pour éviter que ses prétendantes soient assaillies par la fumée. Au moins, Alyssia n’a pas trop souffert et a fait partie de ses choix.

Il aurait fallu que Julien rajoute un peu de bois dans le feu pour éviter que ses prétendantes soient assaillies par la fumée. Au moins, Alyssia n’a pas trop souffert et a fait partie de ses choix.

Un speed dating en deux temps

C’était la première partie du speed dating lors du plus récent épisode de L’amour est dans le pré et, alors que Julien et de Marc-Antoine ont déjà fait leurs choix, le suspense demeure entier pour Alex, qui aura jusqu’à la semaine prochaine pour parler à ses prétendants.

Nous avons seulement pu être témoins des rencontres avec David et Sébastien. La suite la semaine prochaine. Malgré tout, je pense que David fera assurément partie des choix d’Alex. La chimie était palpable et la discussion était vive.

La chimie était trop évidente entre Alex et David. J’ai bien l’impression que ce dernier ira passer quelques jours à la ferme.

La chimie était trop évidente entre Alex et David. J’ai bien l’impression que ce dernier ira passer quelques jours à la ferme.

On a frôlé la catastrophe avec Sébastien quand Alex a démarré la conversation en mentionnant qu’il avait bien aimé que celui-ci se décrive comme « une petite bête rare » dans sa lettre. Le hic, c’est que Sébastien n’avait jamais écrit ça. Sébastien a bien récupéré le tout. Juste pour ça, il mériterait sa place à la ferme.

Julien dans le bois

C’est dans un décor qui ressemblait étrangement aux publicités des céréales All-Bran des années 1990 que Julien a rencontré ses prétendantes. Bon joueur, il a laissé aux filles le choix de savoir qui voulait y aller en premier. Une occasion que n’a pas laissé filer Alyssia, l’étoile du Nord.

Si l’on pouvait percevoir quelques flammes du feu naissant de l’amour entre Alyssia et Julien, on ne pouvait pas en dire autant du feu de foyer qui boucanait dans le décor pendant les rencontres de Julien avec ses prétendantes. 

Les vêtements de tout ce beau monde devaient sentir la boucane après le tournage. Ouf! Et moi qui croyais que Julien était un gars de bois. Il aurait peut-être dû remettre une bûche entre deux dates.

Malgré leur passion commune pour les activités en plein air, Julien n’a pas ressenti de forte connexion avec Érika, sa deuxième prétendante. Comme il le dit si bien : « Essaie de brancher une prise de 210 dans le 120. Ça ne marche pas. C’est tout! »

Même si Maude est parvenue à déstabiliser Julien en lui posant une question dès le départ, son extrême nervosité lui aura coûté sa place à la ferme. Chacune de ses phrases se terminait par un rire nerveux. Dommage pour elle.

Audrey a gagné des points en se décrivant comme une fille qui « trippe méchoui ». Pour un mangeur de viande comme Julien, c’est pas mal plus encourageant qu’un ragoût de tofu aux edamames.

Finalement, Chloé, la dernière prétendante de Julien, est allée chercher son homme en parlant de ski-doo. Elle a même déjà en tête des endroits de prédilection qu’elle ferait découvrir à Julien.

Au final, Julien a choisi Alyssia, l’étoile du Nord, Audrey, qui « trippe méchoui » et Chloé, l’amatrice de ski-doo

Sur le banc avec Marc-Antoine

Difficile de maintenir la distanciation sociale sur un si petit banc pour Marc-Antoine et Anne.

Difficile de maintenir la distanciation sociale sur un si petit banc pour Marc-Antoine et Anne.

Puis, le moment est venu pour Marc-Antoine de rencontrer ses prétendantes sur un banc de parc qui, de toute évidence, ne laissait pas beaucoup de place à la distanciation sociale. C’est probablement pour cette raison que le haut du corps de Marc-Antoine était constamment incliné à 45 degrés vers l’arrière. On aurait peut-être dû installer deux bancs…

Sa rencontre avec Alexa s’est bien déroulée. C’est sûr que quand on parle de tracteurs… ça se passe toujours bien. On a ensuite discuté de neurosciences cognitives et d’histoire (Marc-Antoine a étudié en histoire) avec Marianne, la deuxième prétendante, qui, aux dires du candidat, a une vision un tantinet utopique de la vie à la campagne.

Florence n’a pas réussi à aller le chercher. La discussion était pourtant assez fluide et elle semblait avoir une bonne connaissance de la réalité agricole, mais peut-être pas assez pour Marc-Antoine.

Marie-Pier disait d’elle-même être une excellente cuisinière. Un gros plus pour celui qui se définit plutôt comme un bon mangeur. Est-ce le fait qu’elle ait complimenté Marc-Antoine sur ses beaux yeux? Semble-t-il que le principal intéressé a été un peu hypnotisé par Marie-Pier et n’a pas vu le temps passer. C’est bon signe, ça!

Anne, la dernière prétendante a profité de son tête-à-tête pour discuter de Paul, le chat qui apparaissait dans la vidéo de présentation de l’agriculteur de Pike River. Marc-Antoine a donc arrêté ses choix sur Anne, Marie-Pier et Alexa.

La semaine prochaine, nous rencontrerons les derniers prétendants d’Alex, en plus d’assister au speed dating de Denis et de Martin.