fbpx
Malaise chez Marco après un jeu de mots douteux d’Aimélie.

Malaise chez Marco après un jeu de mots douteux d’Aimélie.

Tu frenches? T’es out!

On va se le dire, pas le temps de niaiser pour les filles à la ferme. Dès le départ, les règles sont claires. Pas de cachotteries : si tu en frenches une, c’est fini! Tu es obligé de le dire, et bonne chance après ça.

Je ne sais pas comment William va faire pour gérer la situation. L’agriculteur du Bas-Saint-Laurent avait l’air de vouloir « tester la marchandise avant d’acheter ». Il va jouer la carte du gars mêlé. Tiens, tiens, ça me rappelle un candidat de l’an dernier. Sentez-vous la bisbille pointer à l’horizon?

Moment romantique et comique à la fois autour d’une tronçonneuse et d’un arbre abattu. Les vaches accouraient de partout pour manger les feuilles.

Moment romantique et comique à la fois autour d’une tronçonneuse et d’un arbre abattu. Les vaches accouraient de partout pour manger les feuilles.

Déjà qu’on a eu droit à un peu de jalousie quand Maxime, dans toute sa franchise, a admis aux deux autres prétendantes qu’une toute petite accolade avait eu lieu entre lui et Audrey, lors d’un doux moment de romance autour d’une tronçonneuse et d’un arbre abattu. Imaginez quand il y en aura plus!

Toujours chez Maxime, Anik n’avait pas l’air très à l’aise à l’étable avec les bovins. Elle n’avait pas l’air sûre d’elle non plus avec l’agriculteur près du tracteur. Bon prince, il a tenté de la rassurer et de la mettre en confiance. Cette petite marque d’attention cacherait-elle une certaine attirance pour la belle? Peut-être que le producteur voulait simplement être gentil. À l’évidence, Anik devra surmonter sa gêne si elle veut conserver ses chances de gagner le cœur de Maxime.

Quant à Simon, il sait où il s’en va. Il est visiblement enchanté par ses trois prétendantes. Roxanne a profité d’un moment avec lui pour rectifier le tir côté enfants. Au début, elle n’en voulait pas, mais finalement, elle en veut. En fait, elle ne croit plus à l’amour. Je n’ai rien compris, mais ça n’a pas semblé déranger Simon. Il a vu ça comme un défi.

Côté malaise, une mauvaise blague d’huile a fait perdre des points à Aimélie. Il fallait voir le visage de Marco après cette allusion douteuse. Ça ne coule pas tant entre les deux. Eh oui, moi aussi je peux faire des jeux de mots douteux! Le tir au pigeon d’argile en début de semaine était une bonne idée. Pas certain que je referais l’exercice plus tard, quand les préférences seront plus évidentes. Ça serait un peu comme jouer avec le feu… tir, fusil, feu… Ouf! Un autre jeu de mots discutable. Vite, sortons de Sainte-Martine, c’est contagieux!

Attention à ta posture, Jean-Christophe! Un dos barré, ce n’est pas évident pour aller chasser.

Attention à ta posture, Jean-Christophe! Un dos barré, ce n’est pas évident pour aller chasser.

J’aime beaucoup la simplicité de Jean-Christophe. Quoi de mieux que d’inviter les filles à un brunch en famille et de laisser maman parler à sa place? Tel un chasseur, il s’est contenté d’observer ses proies, en silence. Il devrait par contre surveiller sa posture en travaillant au champ. Frédérique lui en a d’ailleurs fait la remarque. Pas évident de partir à la chasse avec un dos barré!

La semaine prochaine, on aura droit à notre première soirée de danse en ligne, et ça va chauffer un peu chez William. J’ai déjà hâte!