fbpx
Après s’être adonnés à leur passion commune de ramasser de la roche, Alex et Samuel ont eu une discussion sur l’homosexualité, les tabous et les barrières qui restent à faire tomber.

Après s’être adonnés à leur passion commune de ramasser de la roche, Alex et Samuel ont eu une discussion sur l’homosexualité, les tabous et les barrières qui restent à faire tomber.

L’homosexualité, sans tabous

Certains téléspectateurs ne l’ont peut-être pas encore remarqué, mais Alex est homosexuel. Il ne s’en cache pas et c’est pour cette raison qu’il accueille trois gars à sa ferme.

Samuel et lui ont d’ailleurs eu une discussion sans tabous à ce sujet, après bien sûr s’être adonnés à leur passion commune de ramasser de la roche. (Pour vrai les gars, lâchez la ferme, faites-vous plaisir et achetez-vous une carrière, des mines ou de quoi du genre.)

La discussion entre eux à propos de l’homosexualité et les tabous qui persistent, en région comme en ville, qu’on se le dise, est probablement l’un des moments les plus touchants auxquels j’ai pu assister depuis bien des années à L’amour est dans le pré.

Samuel s’implique dans l’organisme Fierté agricole. Il connaît des gens dont la famille a coupé les ponts après leur coming out. Il en a entendu des vertes et des pas mûres, comme on dit, ce qui montre qu’il reste encore du chemin à faire en 2021.

Alex, de son côté, soutient n’avoir jamais vécu d’homophobie en 30 ans, autant dans son entourage que pendant les années où il s’est impliqué à la Fédération de la relève agricole du Québec. Ça n’a jamais été un tabou pour lui. C’est une excellente nouvelle et ça démontre que malgré le chemin à parcourir, on avance quand même. Malgré tout, il avoue qu’il n’aurait jamais pu prendre la relève de la ferme familiale s’il avait dû surmonter les épreuves que d’autres ont vécues. Il serait parti.

J’espère que la participation d’Alex et de ses prétendants à L’amour est dans le pré puisse contribuer à faire tomber d’autres barrières. Comme l’a si bien résumé Alex : Bravo et merci à Samuel (et à tous les autres) d’avoir eu le cran de s’inscrire à l’émission. Autant que les autres, vous méritez et avez pleinement le droit de trouver l’amour et de vivre pleinement votre passion, qu’il s’agisse de l’agriculture ou du ramassage de roche. Je sais, encore une blague de roche, mais je n’en reviens juste pas. Samuel en a même ramassé pour le défi têtes rasées de Leucan! 

Survoltage chez Denis

À Neuville, chez Denis, ça ne clique tout simplement pas avec Nathalie. En fait, s’il y a un point sur lequel les deux s’entendent, c’est bien que ça ne coule pas naturellement entre eux. Ça arrive; ce n’est pas plus grave que ça. 

Le courant passe mieux avec Josée, mais jamais autant qu’avec Ève. (Je suis tellement content de l’avoir prise dans mon pool.) D’ailleurs, Denis a confirmé que le courant passait très bien entre Ève et lui. « On n’était pas juste sur le 220, on était sur le 550! » Attention au survoltage!

La grande classe de Marc-Antoine

On a pu voir la grande classe de Marc-Antoine lors du dernier épisode. Même s’il semblait gêné et moins enclin à livrer ses émotions devant la caméra et un million de téléspectateurs (il n’y a rien là après tout), il n’a pourtant pas eu peur d’aborder Marie-Pier en toute sincérité sur le fait que la chimie n’opérait pas entre eux. Plutôt que de la laisser languir jusqu’au lendemain, il a préféré lui parler tout de suite et c’est tout à son honneur. Bravo Marc-Antoine! 

C’est à la suite de cette discussion que Marie-Pier a pris la décision de quitter l’aventure d’elle-même et en a informé les autres filles. Tout est bien qui finit bien et ça fait un stress de moins pour Alexa et Anne, qui sont maintenant assurées de passer à la prochaine étape.

La semaine prochaine sonnera officiellement l’heure des choix. Pas beaucoup de suspense à l’horizon, mais qui sait? Peut-être aurons-nous des surprises…