fbpx
Selon l’agence Virtual, elle a souhaité développer un projet NFT pour apporter cette nouveauté à l’industrie agricole à travers un usage concret.

Selon l’agence Virtual, elle a souhaité développer un projet NFT pour apporter cette nouveauté à l’industrie agricole à travers un usage concret.

1 M$ de jetons virtuels pour sauver le sirop d’érable canadien

L’agence marketing Virtual, basée à Montréal, utilise la thématique de l’acériculture canadienne pour tenter de vendre à l’international, pour 1 M$, de ses jetons virtuels NFT.

« Avec les changements climatiques et les nouveaux enjeux environnementaux, l’avenir du sirop d’érable est menacé. En achetant un NFT, vous allez directement contribuer à la préservation des érablières au Canada et, par défaut, à la survie du sirop d’érable. […] Vous parrainez un arbre physique dans une des plus belles érablières du Québec », écrit l’agence, qui émet ainsi 10 000 NFT nommés « The Maple Mission » en vente à 100 $. Elle gardera 90 % des profits et en donnera 10 %, en produits de l’érable, à des personnes dans le besoin. Chacun de ces NFT permet à l’acquéreur de parrainer un arbre dans une érablière du Québec, de suivre la production de l’arbre et de recevoir un contenant de sirop d’érable provenant de son arbre parrainé.

L’eau de 10 000 arbres bouillie séparément

L’Agence Virtual lance une série de jetons virtuels NFT visant à « contribuer à la préservation des érablières au Canada et, par défaut, à la survie du sirop d’érable ». Photo : Agence Virtual

L’Agence Virtual lance une série de jetons virtuels NFT visant à « contribuer à la préservation des érablières au Canada et, par défaut, à la survie du sirop d’érable ». Photo : Agence Virtual

Si l’Agence Virtual réussit à vendre les 10 000 NFT, cela signifie en théorie qu’elle devra produire 10 000 contenants de sirops uniques, provenant des 10 000 érables parrainés, dont l’eau de chaque chaudière devra être bouillie à part. Sachant qu’habituellement, l’eau des érables est mise en commun pour être transportée et bouillie, La Terre a demandé à l’agence comment elle comptait s’y prendre.

« Nous procéderons de manière artisanale. Nous nous assurerons que chaque chaudière sera identifiée au nom de l’acheteur et bouillie séparément », répond Chahinez Dib, chargée des communications. Elle ajoute que ce ne sont pas tous les acquéreurs de NFT qui demanderont leur contenant de sirop. Elle s’attend à ce qu’environ 20 % les réclament, c’est-à-dire près de 2 000 contenants de sirop à produire avec des chaudières numérotées.

Le début des NFT agricoles?

Le concept habituel des NFT vise à accroître la valeur de la première émission de NFT en créant de la rareté. Ainsi, une deuxième émission, cette fois de 3 000 NFT de la Maple Mission, est prévue. Les acheteurs recevront notamment en échange un repas à la cabane, pouvant même être livré en Australie.

Une troisième émission, encore plus limitée et plus dispendieuse, au prix d’environ 10 000 $ chaque NFT, donnera à ses détenteurs un voyage au Québec pour visiter leur arbre dans l’érablière. L’Agence Virtual, qui dit se spécialiser en marketing agricole avec, par exemple, les Éleveur s de volailles du Québec comme clients, veut utiliser ses NFT de la Maple Mission comme vitrine pour d’autres clients agricoles qui voudraient faire de l’argent avec des NFT ou s’en servir comme système de fidélisation pour leurs clients. « Les NFT, c’est rendu partout, dans le linge, dans la bouffe. Certains ont fait fortune avec ça. On pense que nos clients pourraient être intéressés », dit la fondatrice de l’agence, Safia Barrou.

Questionnée par La Terre sur le message alarmiste envoyé à l’international voulant que le sirop d’érable canadien est menacé, Mme Barrou explique que le réchauffement climatique diminuera les cycles de gel et de dégel essentiels à la production acéricole et qu’il importe d’en faire prendre conscience à la population mondiale.

Elle ajoute toutefois que le but des NFT est de créer un phénomène viral. « Le marketing, c’est un peu ça. […] Un NFT, la manière dont on le romance, c’est un peu comme un film américain », précise la fondatrice.

Par déclaration écrite, les Producteurs et les Productrices acéricoles du Québec (PPAQ) se sont dissociés de cette initiative. Ils précisent que bien que les changements climatiques présentent des défis pour l’ensemble des producteurs et productrices agricoles, la production de sirop d’érable n’est pas menacée comme en témoigne la récolte record de 211 millions de livres de cette année.

Negib Kesrouani, le designer de la collection NFT « The Maple Mission », accompagné de Safia Barrou, directrice de l’Agence Virtual, et d’Alexis Michel, responsable marketing du projet. Photo : Agence Virtual

Negib Kesrouani, le designer de la collection NFT « The Maple Mission », accompagné de Safia Barrou, directrice de l’Agence Virtual, et d’Alexis Michel, responsable marketing du projet. Photo : Agence Virtual

Qu’est-ce qu’un NFT?

NFT signifie Non Fungible Token (ou jeton non fongible, en français). Un NFT peut être comparé à une carte de hockey, qui peut prendre de la valeur selon l’off re et la demande. Les NFT sont cependant uniquement numériques. Ils n’existent que sur le Web et s’achètent et se vendent avec de la cryptomonnaie (de l’argent virtuel). Dans chaque cas, le NFT possède une identité numérique et un titre de propriété crypté. Pour vendre et donner de la valeur à un NFT, il faut parfois l’accompagner d’une histoire et de privilèges.