fbpx
Les propriétaires de Concept Geebee, Jean-Luc Le Névannau, concepteur et responsable produit, et Sabine Le Névannau, présidente, derrière leurs créations : les Geebee. Crédit photo : Gracieuseté de Concept Geebee

Les propriétaires de Concept Geebee, Jean-Luc Le Névannau, concepteur et responsable produit, et Sabine Le Névannau, présidente, derrière leurs créations : les Geebee. Crédit photo : Gracieuseté de Concept Geebee

Un vélo électrique original et « agricolement » pratique

Un couple de Sherbrooke cherchait un véhicule de loisirs qui épargnerait leur dos et leurs genoux. Il a conçu le Geebee, vélo électrique peu énergivore à position debout. Se faufilant même dans les bâtiments de ferme, le Geebee permet de réduire la fatigue et de mieux équilibrer les dépenses énergétiques associées aux déplacements.

Depuis maintenant deux ans, Stéphane et Nicolas Lamonde circulent de la maison à la ferme, d’un bâtiment à l’autre et même à l’intérieur, debout sur un vélo électrique nouveau genre. Maniable, peu encombrant et silencieux, il se faufile partout en douceur, sans effrayer les animaux. Stable et chaussé de pneus robustes, ce véhicule baptisé Geebee roule sur tout type de chemin et enjambe même les trottoirs.

« Nos bâtiments d’élevage et nos hangars sont éloignés les uns des autres et le Geebee nous fait épargner 5 à 10 minutes plusieurs fois par jour, ce qui nous permet d’être beaucoup moins fatigués en fin de journée », raconte Stéphane Lamonde, copropriétaire avec son frère Nicolas de la ferme Magi 2000. Dans leur exploitation de 130 vaches en lactation située à Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud, près de Montmagny, le Geebee a remplacé le motocross pour les petits trajets.

Le Geebee, vélo électrique à position debout, silencieux et peu énergivore, réduit la fatigue et se faufile partout, même dans les bâtiments. Crédit photo : Stéphane Lamonde

Le Geebee, vélo électrique à position debout, silencieux et peu énergivore, réduit la fatigue et se faufile partout, même dans les bâtiments. Crédit photo : Stéphane Lamonde

Conçu pour répondre à un souci de santé

Sabine et Jean-Luc Le Névannau, fondateurs de l’entreprise Concept Geebee, cherchaient pour eux-mêmes un véhicule semblable à un vélo, mais répondant à certaines exigences : depuis longtemps, le couple souffre de maux de dos et de genoux. Après de nombreuses recherches, mises au point et conseils d’experts, Jean-Luc, responsable produit, a conçu cette bicyclette électrique sans pédales et à position debout. « Et cela fonctionne : nous utilisons le Geebee sans que mes genoux et le dos de mon mari en pâtissent, affirme Sabine Le Névannau, présidente de la nouvelle entreprise. En position debout et les mains sur le guidon, on est en mode tonique, car on fait fonctionner ses muscles stabilisateurs (surtout les abdominaux) et certains muscles profonds. Cette posture limite les tensions, en plus d’élargir notre champ de vision. »

Stéphane Lamonde approuve : « On n’a pas mal au dos ou aux jambes en conduisant. Et le Geebee est maniable comme un vélo. Pour accélérer, on actionne une petite manette avec le pouce, et il est muni de deux solides freins à disque. J’entre dans les bâtiments par les grandes portes, sans stresser les animaux. »

Lorsqu’on actionne les freins du vélo, le système coupe le moteur électrique, empêche ainsi l’accélération et permet de régénérer la batterie. Les concepteurs de ce « mobipode » ont priorisé la performance du couple moteur plutôt que la vitesse, ce qui lui confère plus de force pour gravir les pentes et franchir des obstacles.

« Nous offrons les pièces de fixation d’une petite remorque fournie par un autre manufacturier », ajoute la présidente de Concept Geebee.

Ce véhicule innovateur rend de précieux services chez un autre éleveur laitier. En plusieurs exemplaires, il déambule aussi chez deux importants producteurs en serre.

Apprécié par l’hôtellerie et les vacanciers pour les randonnées et les courts déplacements, le Geebee circule tout aussi habilement en ville. Selon le fabricant, ce véhicule économique et non encombrant demande très peu d’entretien, avec un coût d’utilisation de quelques cents au kilomètre.

« Le Geebee a passé tous les tests de sécurité de la Société d’assurance automobile du Québec [SAAQ] », poursuit Mme Le Névannau. Une précision : vu le statut de bicyclette électrique attribué au Geebee par la SAAQ, le port du casque de vélo devient obligatoire sur la route.

Les enfants de Stéphane Lamonde monopolisent-ils le Geebee? « Pas pour le moment, en tout cas, car notre fille est encore trop petite et notre plus grand préfère le VTT… » 

FICHE TECHNIQUE

  • De série : béquille de stationnement, jantes et porte-bagages en aluminium, choix de pneus trial ou de ville, lumières avant et arrière (obligatoires sur route dans l’obscurité), moteur-roue « sans balai » de 500 W, freins à disque mécanique, batterie avec chargeur et choix de trois couleurs de cadre;
  • Taille minimale requise : 1,4 m;
  • Poids maximal autorisé : 135 kg;
  • Autonomie : 50 km; vitesse maximale sur route : 32 km/h;
  • Temps de recharge : 3 à 4 heures dans une prise normale de 120 V; longévité de la batterie : 1 000 cycles de charge;
  • En option : panier avant, garde-boue arrière et système d’attache pour la remorque.
  • Différentes formules d’entretien offertes.