Le traitement sélectif au tarissement pourrait-il fonctionner dans votre ferme laitière? (partie 1)

Dans de nombreux pays, on recommande généralement d’effectuer un traitement systématique au moment du tarissement. Ce traitement consiste à faire une infusion d’antimicrobien à action prolongée dans tous les quartiers de toutes les vaches au début du tarissement.

Le traitement sélectif au tarissement est recommandé pour deux raisons :

  • éliminer les infections intramammaires présentes au tarissement;
  • empêcher de nouvelles infections intramammaires de survenir pendant le tarissement. En mettant davantage l’accent sur une bonne gestion de l’utilisation des antimicrobiens, on constate qu’il est nécessaire d’en réduire l’utilisation, lorsque possible.

Il est donc essentiel d’examiner et de remettre en question notre utilisation actuelle des antimicrobiens lors du tarissement. Dans les troupeaux à faible comptage de cellules somatiques (CCS), où une grande proportion de vaches ne sont pas infectées au tarissement, le traitement systématique aura pour effet de traiter un grand nombre de vaches saines avec des antimicrobiens.

Traitement sélectif au tarissement et scellant interne à trayons

Le traitement sélectif au tarissement est une solution de rechange potentielle pour réduire la quantité d’antimicrobiens utilisée sans compromettre la santé de la glande mammaire. Avec le traitement sélectif au tarissement, seules les vaches infectées sont traitées au moyen d’un antimicrobien. Cependant, le risque de contracter une nouvelle infection pendant cette période reste élevé pour les vaches non infectées qui ne sont pas traitées.

Par conséquent, l’administration à ces vaches d’un scellant interne des trayons est souvent incluse dans un programme de traitement sélectif au tarissement. En effet, le scellant interne à trayons est efficace pour prévenir les infections pendant cette période. Il sert de barrière physique contre les agents pathogènes environnementaux responsables de la mammite, et son action est comparable à celle d’un antimicrobien de tarissement et fournit une protection contre les nouvelles infections.

Ainsi, avec le traitement sélectif au tarissement, les vaches infectées peuvent être traitées à la fin de la lactation au moyen d’un antimicrobien uniquement ou d’une combinaison d’agent antimicrobien et de scellant à trayons, alors que les vaches non infectées ne reçoivent qu’un scellant à trayons. Le traitement sélectif au tarissement nécessite la mise en place d’une méthode simple, rapide, précise et peu coûteuse pour différencier les vaches infectées et saines au tarissement.

Dans la suite de cet article, qui paraîtra le 7 février prochain, nous discuterons des méthodes pour détecter efficacement les vaches infectées. Nous présenterons aussi les avantages de l’approche de traitement sélectif au tarissement.