fbpx
Photo : David Fafard

Photo : David Fafard

Cultiver la confiance

Ce texte est une présentation de
David Fafard, courtier immobilier.


Vendre sa ferme est une décision très importante. Pour rendre la transition agréable et réduire vos sources de stress, misez sur une  relation de confiance avec votre courtier immobilier.

« Les terres, les bâtiments, la machinerie et les animaux ; c’est une transaction qui implique plusieurs aspects complexes. Il faut savoir bien s’entourer, c’est pourquoi l’authenticité et la transparence entre le courtier et le vendeur sont essentiels », précise David Fafard. Passionné d’agriculture et d’histoire, c’est tout naturellement qu’il a consacré ses activités à l’immobilier agricole. Il se dit conscient du privilège que lui apporte son métier : « L’agriculture, c’est un patrimoine important au Québec. Je suis choyé de pouvoir contribuer à trouver la bonne relève pour nos terres. Après tout, elles contiennent une partie de notre histoire ! », précise-t-il.

Lorsque David rencontre un client pour la première fois, c’est l’histoire de la ferme qui l’intéresse avant tout. « Évidemment, on finit par discuter de chiffres, mais avant d’en arriver là, je cherche à comprendre le cheminement qui amène mes clients à vouloir vendre afin de mieux les accompagner », ajoute le courtier immobilier.

Ce que David Fafard aime le plus dans son métier, c’est de rencontrer ses clients et les entendre parler de l’histoire de leur ferme.

Ce que David Fafard aime le plus dans son métier, c’est de rencontrer ses clients et les entendre parler de l’histoire de leur ferme.

Une question de feeling ?

Vendre une ferme est un moment rempli d’émotions pour les producteurs agricoles. 

« Lorsqu’un client me confie la vente de sa ferme, c’est une grande partie de sa vie qu’il met entre mes mains, précise d’emblée David Fafard. Les agriculteurs se dévouent corps et âme pour leurs terres, leur ferme et leur famille. Parfois, ils ne sont pas prêts à vendre et c’est aussi mon travail de leur en faire prendre conscience. C’est essentiel pour moi qu’ils se sentent en toute confiance, car leur vocation et leur histoire me tiennent à cœur. C’est l’essence même de mon métier, c’est pourquoi je fais ça.  Une ferme, c’est l’histoire de toute une vie, voire plusieurs générations », explique le courtier.

Véritable confident, David accompagne ses clients à chaque étape de la vente. 

« J’essaie de demeurer en mode écoute le plus possible afin d’aller au fond des choses et trouver la meilleure solution tout au long du processus. »

Selon lui, vendre une ferme est un véritable travail d’équipe. « Il faut être en synergie pour atteindre nos buts, c’est essentiel », résume-t-il. Le courtier investit énormément de temps à analyser et évaluer les actifs de la ferme, rassembler les documents, orienter les clients vers les bons professionnels : fiscalistes, agronomes, arpenteurs, notaires pour procéder à une bonne mise en marché avec son équipe marketing. 

Des idées pour y voir plus clair

« Plusieurs familles québécoises cherchent à exploiter avec passion et générosité une ferme comme la vôtre, explique le courtier immobilier. En choisissant de vendre, vous permettez à une nouvelle famille de prendre soin de votre patrimoine et vous générez des effets positifs à plusieurs niveaux ».

Vous songez à vendre votre ferme prochainement ? Voici quelques pistes d’idées auxquelles David Fafard vous invite à réfléchir afin d’éclairer votre décision :  

  • Prenez un instant pour imaginer les possibilités que vous apporte cet arrêt de travail : votre nouvelle situation vous offrira-t-elle des ouvertures inattendues ?
  • Pensez-y : en vendant dès maintenant, vous profiterez des recettes de la vente plus longtemps.
  • Passer le flambeau à quelqu’un d’autre vous donnera plus de temps pour votre retraite et pour prendre soin vous-mêmes, de votre famille et de vos proches.
  • Enfin, vous pourrez vous consacrer à un projet ou à une passion que vous avez toujours reportée.

Ce texte est une présentation de
David Fafard, courtier immobilier