fbpx
Bien que des procédures d’hygiène très strictes soient respectées en production et en transformation laitières, certains microorganismes comme les bactéries peuvent y croître, notamment en raison de la valeur nutritionnelle élevée du lait. Photo : Martin Ménard Archives/TCN

Bien que des procédures d’hygiène très strictes soient respectées en production et en transformation laitières, certains microorganismes comme les bactéries peuvent y croître, notamment en raison de la valeur nutritionnelle élevée du lait. Photo : Martin Ménard Archives/TCN

Lait’xpert : une nouvelle chaîne de balados sur la qualité du lait au Québec

Intéressé par le domaine laitier? La chaîne de baladiffusion Lait’xpert vise à informer le grand public sur les recherches réalisées actuellement dans l’industrie laitière au Québec afin de maintenir un lait de qualité optimale sur nos tables.

Ces balados ludiques et informatifs ont pour but de présenter les travaux menés présentement par des chercheurs membres du regroupement Op+lait, qui désirent contribuer au maintien de la production d’un lait de qualité optimale dans la province. La qualité du lait est un sujet d’importance au Québec, car l’industrie laitière est l’un des secteurs agricoles les plus importants. En effet, elle est constituée de plus de 5 000 fermes laitières qui produisent près de 3,5 milliards de litres de lait par année. De plus, elle génère à elle seule plus de 6 milliards de dollars au produit intérieur brut canadien et plus de 82 000 emplois.

Bien que des procédures d’hygiène très strictes soient respectées en production et en transformation laitières, certains microorganismes comme les bactéries peuvent y croître, notamment en raison de la valeur nutritionnelle élevée du lait. Malheureusement, certains de ces microorganismes sont parfois source de problèmes comme le caillage du lait ou le développement d’odeurs et de saveurs indésirables dans le fromage.

Premier épisode : la qualité du lait

Dans le premier épisode intitulé « La menace invisible : les microorganismes indésirables du lait », qui a été publié au mois de juin dernier, Denis Roy, professeur en sciences des aliments et doyen de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval, et Mérilie Gagnon, actuellement en stage postdoctoral sous sa direction, ont abordé l’incidence de l’environnement de la ferme sur la qualité microbiologique du lait. Ils ont aussi souligné l’effort continu qui est mis en place par les chercheurs en collaboration avec les producteurs laitiers afin d’améliorer la qualité de leur produit.

Dans la deuxième partie de cet épisode, Julie Jean, professeure en sciences des aliments à la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval, et Coralie Goetz, actuellement en stage postdoctoral sous sa direction, ont expliqué l’implication des biofilms, une sorte de couche visqueuse enrobant les microorganismes, dans les usines de transformation laitière et leur effet sur la qualité des produits laitiers, mais surtout les stratégies à adopter pour les contrôler.

Pour écouter ce premier épisode en se baladant à pied, en auto ou encore en tracteur, il suffit de se rendre sur la chaîne de baladodiffusion Lait’xpert (anchor.fm/laitxpert), aussi disponible sur plusieurs plateformes dont Spotify et Apple Podcasts. Pour ne pas rater la sortie des prochains épisodes, on peut suivre la page Facebook Lait’xpert.

Coralie Goetz, chercheure postdoctorale à la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval, Mérilie Gagnon, chercheure postdoctorale à la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval et Ibtissem Doghri, Agente de liaison et de transfert du regroupement Op+lait