fbpx
Rock Gaulin dirige la division acéricole chez H2O Innovation, qui emploie 70 personnes.

Rock Gaulin dirige la division acéricole chez H2O Innovation, qui emploie 70 personnes.

Un capuchon de chalumeau plus étanche et compostable signé H2O Innovation

Les producteurs n’auront bientôt plus besoin de remplacer bon nombre de leurs chalumeaux chaque saison des entailles. H2O Innovation a mis au point un capuchon de chalumeau plus étanche qui facilite la réutilisation de ces instruments essentiels à la coulée de la sève printanière.

Le Bio Seal est fait d’une matière molle qui garantit une grande étanchéité de l’entaille.

Le Bio Seal est fait d’une matière molle qui garantit une grande étanchéité de l’entaille.

Par sa conception, le Bio Seal présente de ­multiples avantages. « Le capuchon est fait d’une matière molle qui adhère bien à l’entaille de l’arbre. Comme il procure une étanchéité ­maximale, il augmente la coulée », prétend Rock Gaulin, ­vice-­président et directeur général fabrication et division acéricole chez H2O Innovation.

De plus, cette matière – dont la composition est un secret bien gardé – ne brise pas l’arbre, ce qui réduirait les risques de microfissures, qui finissent par cicatriser et réduire la quantité de sève recueillie, et les décollements de l’écorce.

Bon pour l’environnement

« C’est cet adaptateur qui se défor­me plutôt que tout le chalumeau, précise M. Gaulin. Il est donc plus facile et moins dispendieux à remplacer. Il requiert aussi moins de main-d’œuvre pour effectuer ce remplacement. Il est également compostable. Il peut donc être laissé au sol sans nuire à l’environnement. »

Les chercheurs de H2O Innovation travaillent depuis deux ans à la mise au point de ce nouveau produit. « C’était un défi technologique de trouver le bon matériau compostable », révèle M. Gaulin. Une première phase de tests a été menée au printemps dernier chez un producteur de Ham-Nord sur 2 000 entailles. Les résultats ont été concluants, selon le chercheur. D’autres tests à plus grande échelle seront effectués au printemps 2021, chez des producteurs de différentes régions du Québec. La mise en marché est prévue en 2022.

S’attaquer au marché de la sève concentrée

Un autre projet de recherche de H2O Innovation a permis le développement d’une nouvelle ­méthode de concentration faite à basse pression et à basse température. « On a réussi à concentrer la sève jusqu’à 60 ºBrix, et ce, sans évaporation, affirme Rock Gaulin. La sève n’étant pas bouillie, elle conserve tous ses nutriments. Le concentré peut être conservé au congélateur sur de longues périodes pour une distribution à l’année. »

Le marché de la sève d’érable concentrée est en pleine croissance. Les producteurs ont toutefois de la difficulté à répondre à la demande en ­raison des contraintes d’entreposage. Le nouveau ­procédé de H2O Innovation, en instance de brevet, viendrait donc apporter une solution attendue par l’industrie, selon M. Gaulin.

Rappelons qu’il y a six ans, H2O Innovation a mis sur le marché ses équipements Haut Brix qui permettent d’obtenir une concentration pouvant aller jusqu’à 45 ºBrix. La commercialisation du nouveau procédé devrait s’effectuer d’ici deux ans une fois les phases de tests complétées, précise M. Gaulin.