fbpx
Grâce à la création d’une chambre de coordination et de développement, une cotisation obligatoire pourra être demandée pour financer de la recherche sur la production de légumes de champ. Photo : Archives/TCN

Grâce à la création d’une chambre de coordination et de développement, une cotisation obligatoire pourra être demandée pour financer de la recherche sur la production de légumes de champ. Photo : Archives/TCN

Les producteurs de légumes auront leur fonds d’innovation

Après de longues démarches, le Syndicat des producteurs maraîchers du Québec a finalement reçu l’aval de la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec pour la création d’une chambre de coordination et de développement (CCD). Ainsi, des cotisations obligatoires pourront éventuellement être demandées aux membres pour financer des projets de recherche et d’innovation destinés à la production de légumes de champ.

Catherine Lessard

Catherine Lessard

« Ça devient vrai. On a la deuxième chambre de coordination, après celle des fraises. C’est très unique comme modèle », fait valoir Catherine Lessard, la directrice de l’économie, de la politique et de la recherche à l’Association des producteurs maraîchers du Québec (APMQ), organisation qui chapeaute le Syndicat. La prochaine étape sera l’adoption, lors de l’assemblée générale annuelle de l’APMQ à l’automne, d’un règlement qui dictera les termes de la contribution obligatoire. « Il reste beaucoup à faire, mais c’est une avancée », ajoute Mme Lessard. La CCD est une entité indépendante qui disposera de son propre conseil d’administration intégrant des producteurs, mais aussi d’autres partenaires tels que VIA Pôle d’expertise en services-conseils agricoles et l’Association québécoise de la distribution de fruits et légumes. Une partie de la recherche effectuée grâce au fonds d’innovation profitera à l’ensemble des productions de légumes, mais des projets plus précis seront également ciblés, en fonction des besoins. Les agriculteurs n’auront pas à cotiser pour des projets qui ne les concernent pas.