fbpx
Photo : Archives TCN

Photo : Archives TCN

TET : pas de dépistage systématique

TROIS – RIVIÈRES –  Le gouvernement canadien n’envisage pas pour le moment de soumettre  systématiquement les travailleurs étrangers temporaires à un test de dépistage de la COVID 19 lors de leur arrivée au Canada.

Lors d’un point de presse quotidien du gouvernement, la vice-première ministre Chrystia Freeland a cependant réitéré l’obligation pour les travailleurs temporaires étrangers d’observer une période d’isolement de 14 jours.

« La GRC travaille avec toutes les forces policières locales dont la Sureté du Québec pour faire observer la loi sur la quarantaine, a indiqué la ministre Freeland. Une surveillance exercée auprès de tous les voyageurs étrangers. Si une personne présente des symptômes à son arrivée, elle sera mise en quarantaine et tous les travailleurs étrangers temporaires doivent observer une période d’isolement de 14 jours. »

Les producteurs agricoles et les entreprises ont l’obligation de s’assurer que les travailleurs étrangers respectent cette période d’isolement. Ils doivent par la suite leur fournir des moyens de protection contre le virus sur leur milieu de travail et assurer leur santé et sécurité en dehors des périodes de travail.

Les travailleurs s’exposent à des amendes pouvant aller jusqu’à 750 000$ s’ils sont pris en défaut de ne pas respecter les règles imposées. Les autorités gouvernementales envisagent d’imposer des pénalités aux employés des travailleurs en faute.