fbpx
Les TET pourront bientôt recevoir un vaccin contre la COVID-19 dès leur arrivée à l’aéroport. Photo : Caroline Morneau/Archives TCN

Les TET pourront bientôt recevoir un vaccin contre la COVID-19 dès leur arrivée à l’aéroport. Photo : Caroline Morneau/Archives TCN

Les travailleurs étrangers seront vaccinés à l’aéroport

Les travailleurs étrangers temporaires (TET) du milieu agricole qui voyagent par vol nolisé pourront être vaccinés contre la COVID-19 dès leur arrivée à l’aéroport de Montréal, a appris La Terre. La vaccination devrait commencer le 1er juin.

« On travaille pour que ce soit le 1er juin. Tout est en place pour ça », a confirmé le directeur général de la Fondation des entreprises en recrutement de main-d’œuvre agricole étrangère (FERME), Fernando Borja. Son organisation, explique-t-il, participera à la coordination, en collaboration avec la Santé publique et l’aéroport.

M. Borja précise que des stations de vaccination devraient être aménagées dans la passerelle qui relie l’aérogare à l’Hôtel Marriott.

« Les TET se feront dépister, puis passeront par le kiosque du RATTMAQ [Réseau d’aide aux travailleuses et travailleurs migrants agricoles du Québec] comme ils le font déjà. Ensuite, ils auront le choix d’aller se faire vacciner », détaille Denis Roy, consultant en immigration à l’Union des producteurs agricoles (UPA). Tous les travailleurs continueront de faire leur quarantaine à l’endroit prévu par leur employeur après avoir quitté l’aéroport.

Michel Pilon, coordonnateur au RATTMAQ, confirme de son côté que son organisation encouragera les TET à se faire vacciner lorsqu’ils passeront par les kiosques de l’organisme aménagés à l’aéroport. « On leur dira qu’ils peuvent le faire tout de suite, mais on les informera aussi de leurs droits à l’effet qu’ils n’ont pas l’obligation de le faire. »

Denis Roy et Michel Pilon ont appris que les TET qui voyagent par vol nolisé pourront se faire vacciner à l’aéroport de Montréal lors d’un échange autour d’une table de concertation portant sur les TET, à laquelle siègent notamment des représentants de la Santé publique et de FERME. Au moment d’écrire ces lignes, le service des communications du ministère de la Santé du Québec n’avait toujours pas confirmé l’information.

Actuellement, environ 8000 travailleurs étrangers qui transigent avec l’aide de FERME sont déjà arrivés au Québec. Quelque 7000 autres sont attendus à compter de juin.