fbpx
Crédit photo : FlashFood

Crédit photo : FlashFood

Acheter des aliments presque périmés en un clic

Jusqu’à 50 % de rabais sur du pain, du yogourt, des charcuteries ou encore des fruits et des légumes. C’est ce que proposent désormais les supermarchés Maxi et certains Provigo via l’application Flashfood. Au-delà des économies, un détail est à considérer : la date de péremption des produits offerts approche.

Les deux marchands se sont associés à Flashfood, créée en Ontario en 2016 afin de réduire le gaspillage alimentaire. Le programme, qui est au stade du projet pilote, devrait être déployé dans l’ensemble des Maxi ainsi que dans 25 succursales Provigo d’ici avril.

Actuellement, 10 établissements Maxi situés un peu partout en province se sont lancés dans l’aventure et les Provigo participants proposent toute une gamme d’aliments frais à prix réduit. On peut y retrouver, par exemple, du fromage, du houmous ou encore de la dinde en tranches à moitié prix, le tout expirant dans trois ou quatre jours.

Les abonnés choisissent le marchand via l’application gratuite, achètent leurs articles directement sur la plateforme et se rendent ensuite en magasin pour les récupérer. Le tout « sans avoir à faire la file à la caisse », fait valoir l’équipe de Flashfood dans son communiqué. Il ne suffit que de montrer la confirmation électronique de la transaction à un employé pour recevoir ses achats.

Écologique et économique

« Les aliments sont-ils encore frais quelques jours avant leur date de péremption? Oui, bien sûr! Alors, pourquoi tout envoyer dans un site d’enfouissement pour que ça pourrisse et que ça produise une quantité énorme d’émissions de gaz à effet de serre? » demande l’équipe Flashfood par l’entremise du courriel expédié lors du téléchargement de l’application.

Selon le vice-président de la bannière Maxi, Patrick Blanchette, ce partenariat technologique « est un autre exemple des efforts que nous déployons sans cesse afin de réduire à la fois l’impact environnemental des activités de nos magasins et la facture d’épicerie de nos clients ». Déjà, Maxi et Provigo ont l’habitude de mettre des autocollants roses avec l’inscription -30 % sur l’emballage des aliments sur le point d’atteindre la date limite de consommation.

En Ontario, quatre supermarchés affiliés au groupe Loblaws utilisent Flashfood. Selon La Presse, ils ont réussi à vendre 23 000 kg de denrées par le biais de cette application depuis environ six mois. Ce programme ne compromet pas l’approvisionnement des banques alimentaires qui ne parviennent pas à récupérer tous les stocks des marchands, peut-on lire dans le quotidien.