fbpx
Selon ses dires, Martin avait choisi ses prétendantes en lisant seulement les lettres de celles-ci, donc sans regarder les photos. Pourtant, quand Lydia lui a demandé ce qui l’avait interpellé dans sa lettre, il a répondu : son sourire. Oups !

Selon ses dires, Martin avait choisi ses prétendantes en lisant seulement les lettres de celles-ci, donc sans regarder les photos. Pourtant, quand Lydia lui a demandé ce qui l’avait interpellé dans sa lettre, il a répondu : son sourire. Oups !

En route pour la ferme

C’était la suite des speed dating lors du dernier épisode de L’amour est dans le pré et maintenant que tous les candidats ont choisi leurs prétendants et prétendantes, c’est direction la ferme pour des tours de tracteur et la naissance de l’amour.

Mais d’abord, revenons à Alex, qui a eu toute la semaine pour parler à ses prétendants et faire, on l’espère, un choix éclairé. Sans surprise, Alex a choisi David, dont on avait vu la première rencontre la semaine dernière. Les deux autres prétendants qui iront séjourner à la ferme sont Pier-Luc et Samuel. On a d’ailleurs senti une bonne connexion entre Alex et Samuel. Le fait qu’il connaisse le milieu de vie et la réalité agricole d’Alex lui a fait gagner des points. Déjà, quand quelqu’un dit que l’agriculture, c’est plus qu’un métier, c’est une vocation, on comprend qu’il sait dans quoi il s’embarque.

Alex a choisi Samuel, David et Pier-Luc.

Alex a choisi Samuel, David et Pier-Luc.

Un gars « colleux » qui sait ce qu’il veut

Chose certaine, Denis, le doyen des candidats de cette année, sait ce qu’il veut. On le regardait poser ses questions pointues, parler de son caractère, de ses désirs et on avait parfois l’impression d’assister à une entrevue d’embauche. On a même appris que Denis, dans la vie, « c’est un colleux ». Tout allait pour le mieux jusqu’à ce qu’il rencontre sa dernière prétendante, Josée, la cerise sur le sundae ou un « cherry blossom », comme l’a dit Denis. S’en est suivi un fou rire entre les deux et c’est la seule fois où l’on a senti Denis perdre légèrement ses moyens. Il a choisi Nathalie, Josée et Ève.

Le doyen Denis a soumis ses prétendantes à un semblant d’entrevue d’embauche.

Le doyen Denis a soumis ses prétendantes à un semblant d’entrevue d’embauche.

Torticolis et camions 

Pas chanceux, ce Martin. C’était son speed dating et le pauvre souffrait visiblement d’un énorme torticolis. Du moins, c’est ce que je crois puisqu’il avait l’air incapable de tourner sa tête pour les regarder. Peut-être était-il ébahi devant la beauté de ses prétendantes ?

Allez Martin, cesse de regarder l’animatrice et regarde un peu tes prétendantes !

Allez Martin, cesse de regarder l’animatrice et regarde un peu tes prétendantes !

Selon ses dires, Martin les avait choisies seulement en lisant leurs lettres, donc sans regarder les photos. Pourtant, lorsque Lydia, sa première prétendante (et la « top 1 » du père de Martin), lui a demandé ce qui l’avait interpellé dans sa lettre, il a répondu : son sourire. Oups ! Mettons ça sur le coup de la nervosité.

Martin était beaucoup plus détendu avec Émilie quand est venu le temps de jaser de camions. On se rappelle que Martin a été séduit par le permis de conduire de classe 1 de sa prétendante. « Une fille de truck, on refuse jamais ça », a dit Martin à la caméra. Au final, il a choisi Audrey, qui voulait lui croquer une fesse, Lydia, la préférée de son papa, et Émilie, la camionneuse.

L’heure du pool

Voici enfin venu le moment de mon fameux pool sur L’amour est dans le pré. La compétition sera féroce cette année, car contrairement aux années précédentes où j’étais seul à jouer et donc sûr de gagner, j’ai un ami qui m’a fait parvenir ses choix pour cette saison. Mon titre de champion de L’amour est donc en jeu cette saison !

Commençons avec Alex. C’est tellement évident que le courant passe entre lui et David que ça m’apparaît un peu trop beau pour être vrai. La balloune va finir par dégonfler entre deux traites. Je prends donc une chance et je prédis qu’il choisira Samuel. Je vais possiblement m’en mordre les doigts plus tard, mais qui ne risque rien n’a rien!

Pour Julien, je choisis Alyssia. C’était sa prétendante favorite et je trouvais qu’ils se complétaient très bien. Audrey qui tripe méchoui et Chloé la fan de ski-doo, de par leurs intérêts communs avec Julien, risquent selon moi de tomber dans la dangereuse « case amie ». C’est logique après tout. Un tour de ski-doo « en ami » avec Chloé, on soupe méchoui avec Audrey, mais c’est Alyssia qui gagnera le cœur de Julien, l’homme des bois.

Martin s’envolera pour le voyage final avec Émilie. Les discussions de camions finiront par avoir raison du cœur de Martin et le fait qu’elle ait grandi dans un village lui donne une longueur d’avance sur ses opposantes.

Denis m’embête un peu plus. Mis à part son fou rire avec Josée, il était en parfait contrôle tout au long de ses rencontres, si bien qu’il était difficile de voir laquelle de se prétendantes lui faisait le plus d’effet. J’ai bien vu qu’il s’était flatté un peu les cuisses lors de sa rencontre avec Nathalie, mais je crois que c’était plutôt dû à un petit malaise par rapport aux compliments qu’il recevait que d’un coup de foudre. Je vais donc choisir Ève, sa troisième prétendante qui n’attend que la fin du secondaire de son fils pour changer de décor. Elle est prête à s’embarquer et je pense que c’est ce que Denis recherche.

Et pour finir, il y a Marc-Antoine. Là aussi, je suis embêté au plus haut point, mais je vais y aller pour Anne. Elle m’apparaissait comme la candidate la plus posée parmi les trois prétendantes, ce qui la rend moins sujette à des réactions spontanées qui pourraient peut-être effrayer Marc-Antoine.

Voilà pour mes choix. Si le cœur vous en dit, envoyez-moi les vôtres! La semaine prochaine, on débarque dans les fermes et l’aventure commence.