fbpx
Beaucoup de fruits et légumes parviennent à maturité en grande quantité dans un court laps de temps. Crédit photo : Rock Giguère

Beaucoup de fruits et légumes parviennent à maturité en grande quantité dans un court laps de temps. Crédit photo : Rock Giguère

Récolte et cueillette des fruits, légumes et fines herbes

Les fruits, les légumes et les fines herbes se gorgent doucement de soleil et de chaleur durant la belle saison pour parvenir à maturité.

Les récoltes sont la récompense du jardinier, qui a mis beaucoup d’efforts pour obtenir des produits sains et frais qu’il a cultivés lui-même. Cependant, il faut savoir quand et comment récolter nos plantes potagères pour en profiter pleinement.

Les récoltes se planifient dès la plantation

Souvent, nous sommes débordés lors des récoltes, car beaucoup de fruits et de légumes parviennent à maturité en grande quantité dans un court laps de temps. On ne sait plus alors trop quoi faire avec le fruit de nos récoltes. Les jardiniers avisés optent à la plantation pour des sélections précoces, de mi-saison et tardives afin d’obtenir des périodes de cueillette plus échelonnées que massives. Ils notent sur un calepin les informations pour évaluer les époques de récolte selon le temps de maturité nécessaire et s’ils ont semé leurs plants, ils conservent les sachets de graines. Ils adaptent aussi leurs menus selon les temps de cueillette.

La surveillance de la maturité

On doit suivre régulièrement et presque chaque jour le mûrissement des plantes potagères que l’on cultive. Il faut les cueillir au moment optimal de leur saveur. Par exemple, on récolte l’échalote et l’oignon quand le feuillage commence à jaunir. Les fines herbes se ramassent généralement au fur et à mesure de nos besoins pour cuisiner ou agrémenter nos plats. Les légumes comme la salade peuvent être coupés dès que les feuilles sont suffisamment développées. Le céleri et la carotte se récoltent à la fin de la saison. Une fois montées en graine, les plantes potagères développent un goût amer et perdent leurs qualités nutritives.

La protection contre les ravageurs

Comme la gourmandise des oiseaux est insatiable pour certaines de nos cultures, tels les bleuets, les fraises et les framboises, il faut penser à protéger celles-ci. On peut installer des filets à mailles ou placer des effaroucheurs.

Une récolte soignée

Pour éviter de blesser nos fruits et légumes, il faut les récolter avec délicatesse. On peut garnir nos récipients d’un linge ou utiliser des paniers en osier ou en bois. Les légumes qui ont besoin d’être séchés sont déposés sur le sol lorsqu’il fait beau ou sur une surface de bois. Le basilic et la marjolaine sont cueillis feuille à feuille, alors qu’il faut couper le tiers des tiges de la plupart des herbes aromatiques. On effectue la cueillette très tôt le matin pour éviter que le soleil dégrade les huiles essentielles.

Rock Giguère, collaboration spéciale