fbpx
L’Expo-FIHOQ, qui attire toute l’industrie horticole durant trois journées, est devenue en 36 ans un événement incontournable pour toute la filière. Photos : Gracieuseté de la FIHOQ

L’Expo-FIHOQ, qui attire toute l’industrie horticole durant trois journées, est devenue en 36 ans un événement incontournable pour toute la filière. Photos : Gracieuseté de la FIHOQ

L’Expo-FIHOQ est de retour

Le compte à rebours a commencé pour l’Expo-FIHOQ. Du 20 au 22 novembre, toute la filière horticole se donne rendez-vous à Drummondville pour participer à la grand-messe de la profession.

Au menu : démonstrations, expositions, conférences, mais aussi découverte des tendances de demain, présentation de produits inédits et des dernières innovations.

Le secret de la longévité de ce salon professionnel de l’horticulture et du paysage qui a vu le jour il y a 36 ans? « C’est un événement qui sait se renouveler et qui réunit en un seul endroit tous les acteurs de l’industrie. C’est une occasion de rencontrer des gens, de s’intéresser à l’évolution de la profession et aux nouvelles pratiques », précise Élisabeth Saint-Gelais, du comité organisateur à la Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec (FIHOQ).

Un programme riche et varié

Très innovant, le programme est fourni, varié, original et s’intéresse aux questions d’actualité comme aux problématiques auxquelles est confrontée l’industrie. Il passe en revue de multiples sujets allant de l’optimisation des toits verts végétalisés à l’avenir des jardineries à l’heure du tout numérique, en passant par la culture des arbres fruitiers en milieu urbain, les paysages comestibles multigénérationnels, les fleurs comestibles du jardin à la cuisine, ou encore les méthodes pour attirer les pollinisateurs dans les jardins et fleuristeries. « Aujourd’hui, de nombreuses associations en profitent aussi pour tenir leur assemblée générale ou leur rencontre annuelle. Cet événement est devenu une véritable institution », reprend Élisabeth Saint-Gelais.

Une édition immersive : la grande nouveauté

S’adaptant aux évolutions de la société, et forte du succès de la précédente édition, l’Expo-FIHOQ 2019 se veut plus immersive que jamais. Le salon proposera cette ­année cinq « grandes expériences » sur différents thèmes – hardscape, espaces verts, agriculture urbaine, commerce, environnement –, au lieu de deux comme l’an passé. « C’est la première année qu’il y en a autant », poursuit Élisabeth Saint-­Gelais, qui précise le concept de cette nouveauté : « Les grandes expériences, ce sont comme des parcours thématiques avec des activités qui proposent des conférences, quiz, zones thématiques, vitrines de démonstrations. L’expérience agriculture urbaine avait connu une telle réussite qu’elle est à nouveau programmée. »

Des sculptures et des mythes

Pour tous les amoureux et spécialistes des fleurs, les démonstrations artistiques florales, empreintes d’émotion, de Dominique Houle ou encore la petite histoire des ExceptionnellesMD par Brigitte Mongeau s’annoncent des instants privilégiés. Tout comme la conférence du fameux horticulteur et chasseur de tendances Rock Giguère, qui dévoilera notamment les plantes primées qui arriveront sur le marché dans les prochains mois. Très inspirantes aussi, les paroles du journaliste spécialisé Larry Hodgson, qui déboulonnera des mythes en faisant l’éloge du jardinier paresseux.

Durant trois jours, l’industrie horticole va se rencontrer et partager ses ressentis, ses réussites comme ses interrogations. « Ici, les idées foisonnent », aime à dire la dynamique responsable, Nathalie ­Deschênes. Comme si l’Expo-FIHOQ ­devenait une immense serre où germent les graines de demain. 

D’exceptionnelles merveilles

Dans ce paysage horticole, les ExceptionnellesMD se taillent un espace à part. Fondé par la FIHOQ en 2006, ce programme d’évaluation horticole désigne les plus belles plantes de demain, des fleurs exceptionnelles tant pour leur résistance que pour leur facilité d’entretien. Pour ce vote, les organisateurs font appel au public et à un comité. Depuis 2018, les meilleures plantes potagères ont rejoint ce programme, devenu au fil des ans une référence et un puissant outil de marchandisage. Pour ce moment fort de l’Expo-FIHOQ, l’organisation débute plusieurs mois à l’avance et s’articule autour de trois jardins à travers le Québec (le Jardin botanique de Montréal, le Jardin universitaire Roger-Van den Hende et le Jardin Daniel A. Séguin). Le public peut voter pour ses coups de cœur l’été. Les favorites du public sont ensuite entérinées par un comité d’experts horticoles. Et sachez-le : les gagnantes 2020 seront présentées à l’Expo-FIHOQ!

Le programme des ExceptionnellesMD désigne les plus belles plantes, mais aussi les plus performantes et les plus faciles d’entretien. Parmi les ExceptionnellesMD de 2020 :  la citrouille Casperita (gauche), l’armoise Makana Silver (centre), un nouveau cultivar au feuillage argenté et finement ciselé, et le coléus Colorblaze Wicked Witch,  avec ses feuilles couleur chocolat et ses bordures volantes soulignées en chartreuse (droite).

Le programme des ExceptionnellesMD désigne les plus belles plantes, mais aussi les plus performantes et les plus faciles d’entretien. Parmi les ExceptionnellesMD de 2020 :
la citrouille Casperita (gauche), l’armoise Makana Silver (centre), un nouveau cultivar au feuillage argenté et finement ciselé, et le coléus Colorblaze Wicked Witch, avec ses feuilles couleur chocolat et ses bordures volantes soulignées en chartreuse (droite).

Agagthe Beaudouin, collaboration spéciale.