fbpx
Une technologie qui a suscité une grande attention ce printemps est l'application téléphonique capable de dire si une vache ou une taure est en train de vêler. Photo : Shutterstock

Une technologie qui a suscité une grande attention ce printemps est l'application téléphonique capable de dire si une vache ou une taure est en train de vêler. Photo : Shutterstock

Les gadgets et technologies sont amusants, mais c’est toujours la gestion qui mène la barque!

Est-ce que c’est parce que je vieillis (ce qui est vrai), mais il semble qu’au moindre tournant, il y a une nouvelle technologie qui va révolutionner l’industrie? Cependant, il faut toujours recourir à la gestion pour décider comment et quand – ou SI- ces percées technologiques sont avantageuses pour votre exploitation.

Ce raisonnement a débuté lors d’un appel de service dans une ferme de Renfrew, où nous discutions d’un « nouvel » aliment minéral à l’ail pour pâturage, ayant la propriété de garder les mouches à distance. En fait, c’est le représentant commercial ou l’agriculteur qui a fait le commentaire suivant : « mais c’est la gestion qui mène la barque ». Comme c’est souvent le cas, l’achat de choses « nouvelles et améliorées », ne garantit pas que l’exploitation va en tirer bénéfice. Par exemple, si l’aliment minéral qui vient d’être acheté est simplement laissé à l’abandon et qu’il durcit (mauvaise gestion), la consommation ne sera pas ce qu’elle devrait être, et, par conséquent, le produit ne pourra fonctionner comme prévu.

Ce même exemple peut prendre plusieurs formes dans nos troupeaux de vaches. Avec les épreuves de taureaux, il a été prouvé au cours des années que de nombreux taureaux avaient le potentiel d’engendrer des veaux pouvant gagner 4 lb à 5 lb par jour, mais les parcs d’engraissement ont du mal à produire des lots pouvant dépasser 2,5 lb à 2,8 lb par jour. L’autre facteur atténuant dans notre exemple est que le taureau ne constitue que la moitié de la génétique du veau et la plupart des vaches sont sélectionnées pour des caractères autres que le gain de poids/croissance rapide. De plus, une fois que les veaux sont dans le parc d’engraissement, la ration et le régime alimentaire sont également d’une grande importance … le vieil adage s’applique toujours : « La génétique détermine ce que les bovins peuvent faire, mais les aliments déterminent ou dictent ce qu’ils font réellement ». Donc, même si vous achetez ce qu’il y a de meilleur, vous devrez toujours faire appel à la gestion pour tirer le meilleur de votre achat.

Une autre technologie qui a suscité une grande attention ce printemps est l’application téléphonique capable de dire si une vache ou une taure est en train de vêler. Si vos parents ou grands-parents étaient dans l’entreprise, j’ose à peine imaginer quelle serait leur réaction si vous leur disiez que votre téléphone est capable de vous informer d’un vêlage. Je suppose que « peu importe la situation, vos compétences d’éleveur et en comportement de l’animal, ainsi que vos observations » dicteraient une réponse normale. Alors, même si le téléphone vous dit qu’un animal est en train de vêler, en quoi cela est-il utile, à moins que vous soyez sûr que l’animal est dans un enclos de vêlage propre (ceci étant votre gestion préalable dans cette situation)?

Le pâturage est un autre secteur qui a connu de grands progrès grâce à la technologie. Nous avons maintenant de meilleurs énergisants, dont les pompes à eau solaires, les moulinets à câble électrique, les poteaux de clôture portatifs et la clôture rotative. Pourtant, tous ces articles vous aident seulement si vous surveillez et gérez la disponibilité des herbages pour le bétail. Une fois de plus, « la gestion mène la barque ».

Le comportement et la manipulation des animaux (toujours chers à mon cœur) sont un autre exemple de la façon dont la gestion peut surclasser toute nouvelle technologie. Les installations les plus coûteuses et les technologies de pointe peuvent causer des bris ou des accidents de manutention si le bétail subit une pression ou est géré de façon inadéquate. D’autre part, un bon éleveur avec une bonne gestion de la manutention peut obtenir de bons résultats dans des installations moins qu’idéales.

Donc, la prochaine fois que quelqu’un veut vous vendre le gadget ou l’outil « le plus récent » et « le plus en vogue » qui va révolutionner votre exploitation, prenez un peu de recul et réfléchissez à la façon dont il pourrait fonctionner dans votre modèle de production et quelles compétences de gestion sont nécessaires pour rentabiliser l’achat.

Car l’objectif ultime sera toujours :
Les gadgets et technologies sont ­amusants, …
MAIS C’EST TOUJOURS
LA GESTION
QUI MÈNE LA BARQUE!

Nancy Noecker, Spécialiste des veaux et des génisses / Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario