fbpx
Les structures d’acier ont la cote pour les bâtiments de grande envergure. Photo : Gracieuseté de Structure d’acier Turgeon

Les structures d’acier ont la cote pour les bâtiments de grande envergure. Photo : Gracieuseté de Structure d’acier Turgeon

Quand il faut choisir entre le bois et l’acier

L’augmentation importante qu’a subie le prix du bois au cours des derniers mois crée beaucoup d’inquiétudes chez les producteurs qui doivent effectuer des travaux de construction ou de rénovation de leurs bâtiments.

Plusieurs opteront pour des structures d’acier ou de lamellé-collé où la hausse a été moins significative. Pour les spécialistes en construction consultés par ­L’UtiliTerre, il est clair que c’est surtout le prix et la taille des bâtiments qui seront les deux facteurs à considérer quand viendra le temps de choisir une structure et un revêtement. « Quand les plans de l’ingénieur ont été suivis à la lettre, que la structure soit en bois ou en acier, la durée de vie sera aussi longue », souligne Mathieu Desmarais, copropriétaire et représentant chez Construction Bähler de Sherbrooke. Depuis la hausse du prix du bois, il n’y a plus vraiment d’avantage économique à choisir ce type de structure, dit-il.

Selon les experts, c’est surtout le prix et la taille des bâtiments qui seront les deux facteurs à considérer quand viendra le temps de choisir une structure et un revêtement. Photo : Shutterstock

Selon les experts, c’est surtout le prix et la taille des bâtiments qui seront les deux facteurs à considérer quand viendra le temps de choisir une structure et un revêtement. Photo : Shutterstock

La taille de l’édifice

La meilleure structure à choisir varie selon la taille de l’édifice. Les projets de construction de bâtiments en bas de 60 pieds de large peuvent être faits sur structures de bois, mais au-delà de cela, l’acier est le meilleur choix, à son avis. Quand une construction dépasse les 50 000 pieds carrés de superficie, il est recommandé d’aller vers une structure et un revêtement d’acier pour se conformer aux normes en matière d’incendie, selon René Turgeon, président de Structure d’acier Turgeon à Saint-Narcisse-de-Beaurivage.

Une structure d’acier sur un bâtiment d’envergure, ajoute-t-il, permettra d’éviter la présence de poteaux dans l’étable. « On va jusqu’à 145 pieds de large sans portée. Dans le bois, si on dépasse 70 pieds, ça prend des poteaux », dit-il. La rapidité du montage est un autre avantage. Comme on construit maintenant de plus grandes structures, l’acier représente 75 % des nouveaux projets, selon Mathieu Desmarais, de Bähler.

Sur la toiture, un revêtement métallique durera quatre fois plus longtemps que le bardeau,  selon Marie-Pier Camiré, de Camital.

Sur la toiture, un revêtement métallique durera quatre fois plus longtemps que le bardeau, selon Marie-Pier Camiré, de Camital.

Durabilité et temps d’installation

La durée de vie de l’acier, tant pour les fondations que pour le revêtement, est un autre avantage que font valoir les entrepreneurs. Selon Marie-Pier Camiré, coordonnatrice au marketing chez Camital produits de bâtiments, de Warwick, la tôle extérieure a une durée de vie beaucoup plus grande. Dans certains bâtiments agricoles, un revêtement en PVC sera utilisé pour l’intérieur. Sur la toiture, un revêtement métallique durera quatre fois plus longtemps que le bardeau, souligne Mme Camiré. La résistance au vent et aux intempéries sera plus grande et c’est aussi un matériau qui demande très peu d’entretien, dit-elle.

Le conseiller chez Tôle Vigneault de Saint-Ferdinand, Yves Gagnon, ajoute que la rapidité d’installation de la tôle modèle Impérial comme revêtement est vraiment supérieure au bois, à moins que le producteur décide de faire lui-même les travaux. C’est aussi un avantage que souligne René Turgeon. Les coûts reliés à l’installation sont donc réduits.

Lamellé-collé

Chez Construction Bähler, le lamellé-collé est devenu une option à considérer. « Avant, c’était moins cher d’aller vers des structures de bois ou d’acier, mais avec les augmentations, le lamellé-collé, un produit qui vient d’Allemagne, est devenu un bon choix », souligne Mathieu Desmarais. De plus, dit-il, le cachet intérieur est supérieur même si les poutres sont apparentes.

Au-delà du choix des matériaux, il semble de plus en plus difficile pour un producteur d’obtenir un prix fermé pour son projet. Les hausses successives des prix des matériaux font en sorte que les entrepreneurs ne peuvent garantir le prix au client. « Il faut commander le matériel le plus vite possible; aussi bien agir rapidement », affirme M. Desmarais.