fbpx
La directrice générale et le président d’AGRIcarrières, Geneviève Lemonde et Pierre Lemieux. © AGRICarrières

La directrice générale et le président d’AGRIcarrières, Geneviève Lemonde et Pierre Lemieux. © AGRICarrières

Main-d’œuvre : un secteur dynamique!

Les programmes d’apprentissage en milieu de travail (PAMT) dans le secteur agricole fonctionnent bien, mentionne Geneviève Lemonde, directrice générale d’AGRIcarrières : « On note une progression chaque année. En 2015, on lancera deux nouveaux PAMT, pour un total de cinq programmes. »

La semaine dernière, AGRIcarrières a dressé le bilan de ses activités lors de son assemblée générale annuelle. L’organisation a développé de nouvelles formations spécifiques pour des productions en émergence, notamment pour accompagner un producteur laitier conventionnel en transition vers la production de lait bio et pour démarrer une production cunicole.

L’amélioration des pratiques de gestion des ressources humaines est aussi au cœur des actions d’AGRIcarrières. « En plus de continuer à travailler au recrutement et au placement de la main-d’œuvre, on souhaite que les centres d’emploi agricole [CEA] jouent davantage un rôle de conseil en ressources humaines [RH] », indique Geneviève Lemonde. En fait, le personnel des CEA peut effectuer des interventions auprès de producteurs afin d’améliorer leurs pratiques de gestion et de les accompagner dans le développement d’outils RH, comme des manuels d’employé ou des outils d’évaluation de rendement, etc.

Du côté du bureau d’Agrijob, Geneviève Lemonde mentionne que le virage qualité entrepris depuis les deux ou trois dernières années se poursuit. Agrijob effectue une présélection plus rigoureuse des travailleurs et fait en sorte qu’il y ait un meilleur jumelage entre ceux-ci et l’entreprise agricole. « Il faut rappeler aux producteurs qu’avec Agrijob, ils ont accès à des travailleurs de qualité et que cela leur permet également de diversifier leur bassin de main-d’œuvre. »

AGRIcarrières a également confié au Groupe AGÉCO la réalisation d’une étude sur les conditions de travail en vigueur en 2014 dans les secteurs laitier, porcin et serricole. Près de 450 producteurs ont participé à celle-ci. Les producteurs disposent ainsi de fiches synthèses regroupant une foule d’informations qui leur permettent dorénavant de comparer leur pratique avec celle de leurs pairs.

 

Agrijob

  • Présélection de 1 326 candidats
  • Placement par des CEA de 26 701 jours-personnes transportées
  • Placement d’une quarantaine de travailleurs dans des postes saisonniers de 14 semaines et plus

 

PAMT
Nombre d’ententes d’apprentissage du 1er avril 2014 au 31 mars 2015 :

  • Ouvrier en production laitière                              345
  • Ouvrier en production porcine                             84
  • Ouvrier serricole                                                    163