fbpx
Pour s’assurer de la pérennité de son aménagement, il est essentiel de bien l’entretenir, surtout les premières années. Photo : Gracieuseté Club-conseil Gestrie-Sol

Pour s’assurer de la pérennité de son aménagement, il est essentiel de bien l’entretenir, surtout les premières années. Photo : Gracieuseté Club-conseil Gestrie-Sol

La biodiversité en milieu agricole, vers une reconnaissance accrue

Depuis quelques années, les mouvements écologistes font pression sur les acteurs du milieu agricole afin d’obtenir un resserrement des réglementations et d’augmenter le nombre d’actions posées pour améliorer la qualité de l’environnement.

Dans ce contexte, on entend souvent parler de biodiversité, mais comment améliorer celle-ci dans un contexte de monoculture sans affecter les rendements aux champs? Une solution ­efficace et dont les impacts sur les cultures sont positifs est l’implantation d’aménagements pour la biodiversité aux abords des champs. Qu’il s’agisse de l’aménagement de bandes riveraines ou d’îlots boisés ou de l’installation de nichoirs à pollinisateurs, ces actions concrètes améliorent le paysage québécois, ajoutent de la biodiversité et ont une plus-value en milieu agricole.

Si l’on se penche plus particulièrement sur les aménagements de bandes ­riveraines, on réalise que celles-ci ­stabilisent les berges, filtrent l’eau de ruissellement, peuvent contrôler les espèces exotiques envahissantes, favorisent l’habitat d’espèces fauniques bénéfiques et permettent une meilleure cohabitation avec l’agriculture grâce à la création de corridors écologiques. 

Des résultats concrets

Depuis quelques années, plusieurs producteurs agricoles de la région de Granby ont entrepris d’implanter différents aménagements pour la biodiversité, les plus populaires étant les haies brise-vent et les bandes riveraines arbustives. Ces aménagements représentent au total une distance de plus de 25 km en bandes aménagées. Grâce à la collaboration d’organismes comme Nature-Action et la Fondation de la faune du Québec, ces aménagements ont été bonifiés par l’ajout de perchoirs et de nichoirs pour les oiseaux.

Des outils pour un aménagement réussi

Pour garantir le succès d’un aménagement en bandes riveraines, une attention particulière doit être portée au choix des espèces végétales ainsi qu’aux conditions d’implantation. Le guide À chacun sa bande, disponible à l’adresse https://bit.ly/3uYtqEY, est un outil qui permet à tous de se ­familiariser avec les différents types de bandes riveraines possibles, leurs avantages et inconvénients, ainsi que les exigences d’implantation.

De plus, pour s’assurer de la pérennité de son aménagement, il est essentiel de bien l’entretenir, surtout les premières années. Pour s’assurer que les producteurs aient toutes les ­informations en main et pour connaître les actions à poser dans le but de ­maximiser les effets de son aménagement, un guide À chacun son ­aménagement sera offert sous peu.

Si les coûts reliés à l’implantation d’aménagements pour la biodiversité sont un frein pour certains ­producteurs, il est à noter que le ­programme Prime-Vert prévoit des subventions qui peuvent couvrir de 70 % à 90 % des frais d’implantation, selon la situation de l’entreprise, ce qui permet de réduire les sommes nécessaires.

Reconnaissance

Les nombreuses actions réalisées par les entreprises agricoles ont des effets positifs sur la biodiversité et la qualité de l’environnement en milieu agricole. Toutefois, les producteurs sont rarement reconnus pour les services écologiques rendus. Le club-conseil Gestrie-Sol a donc décidé d’agir en ce sens et travaille présentement sur un programme de reconnaissance intitulé Biodiversité aux champs. Ce programme, qui sera lancé prochainement, permettra d’encourager et de faire rayonner les producteurs qui s’impliquent pour la conservation de la biodiversité.

Marie Bourgault / biologiste, Club-conseil Gestrie-sol


Cet article a été publié dans le cahier VIA Pôle d’expertise en services-conseils agricoles.