fbpx
Photo : Shutterstock,com

Photo : Shutterstock,com

Trucs et astuces pour des réparations maison

Un agriculteur se doit d’avoir un minimum d’outils pour travailler, ne serait-ce que pour faire un peu d’entretien et quelques réparations ici et là. Idéalement, on se limitera pas seulement à de la broche, du ruban adhésif noir et des Tie-Wraps. Il vous faut un minimum de clés, de boxes, une bonne vieille paire de pinces qui barre (vise-grip) et un wescott. Voici d’ailleurs quelques petits conseils pour les réparateurs qui sommeillent en vous.

Des réparations à la maison

Audrey Lambert, collaboration spéciale

Audrey Lambert, collaboration spéciale

De prime abord, toutes les réparations de type entretien de la machinerie ou des tracteurs peuvent facilement se faire à la maison. Que l’on parle de changer des bearings de roues, un boyau à Prestone ou vérifier l’usure d’une chaîne, ces petits travaux se font très bien et ne nécessitent pas de suivre un cours en mécanique.

Si vous ne savez pas comment procéder, vous pouvez toujours demander à votre concessionnaire ou même consulter Internet. Il y a beaucoup de vidéos, par exemple sur YouTube, qui montrent la procédure à suivre. Attention toutefois aux types de vidéos que vous regarderez. Ce n’est pas parce que c’est sur Internet que c’est vrai! De plus, ce n’est pas parce qu’un agriculteur a résolu son problème d’une façon que ça va fonctionner pour vous de la même manière.

Référez-vous à votre manuel

Plutôt que de procéder à l’aveuglette ou d’appeler votre concessionnaire, la première étape serait de vous référer au manuel de l’utilisateur. Peu de gens le font. Il est probablement encore dans son plastique d’emballage chez certains. C’est dommage parce que tout est là. Lisez votre manuel, surtout la section entretien. Vous aurez une bonne idée de comment fonctionne votre machine, pictogrammes et visuels à l’appui, en plus d’acquérir une bonne base pour procéder à quelques réparations vous-même. D’ailleurs, sachez que tous les livres de pièces sont disponibles sur le Web.

Bien cibler le problème

Le danger d’une réparation maison, c’est de ne pas trouver le vrai problème. On répare ce qui est brisé mais on ne s’attarde pas à la cause réelle du problème. Pourquoi c’est brisé? ­Prenons l’exemple d’une presse à balle ronde qui, avec le temps, a dessoudé à quelques endroits. Le réflexe premier de l’agriculteur sera de sortir la soudeuse et réparer les bris. ERREUR! Si la presse a dessoudé, c’est qu’il y a un problème ailleurs. Il peut s’agir par exemple de couteaux mal affutés, qui font en sorte que la machine force trop pour prendre le foin et le couper, ce qui use les bearings, les rouleaux, la chaîne, etc. Bref, comme toutes les pièces forcent trop, la machine se brise. On ne règle donc rien en ­ressoudant.

Connaissez vos limites

Un dernier conseil. Sachez reconnaître vos propres limites. Vous ne vous y connaissez pas vraiment en mécanique ? Évitez d’y aller à tâtons pour épater la galerie et consultez un expert. De plus, quand vous n’êtes pas certain de ce que vous faites, évitez de tout démancher. En fait, non, ne démanchez rien! J’ai déjà vu quelqu’un arriver au garage avec sa transmission entièrement démontée. On aurait dit un meuble IKEA. Pas évident de trouver quelle pièce va où  quand on ne l’a pas vu avant. Ça prend un peu plus de temps.

Sur ce, à vos outils, chers amis et n’oubliez pas de toujours être prudents quand vous effectuez vos travaux vous-mêmes à la maison. 


Ce texte est paru dans l’édition de novembre 2020 du magazine l’UtiliTerre.

Pour consulter la page Facebook de Question Agricole, cliquez ici.