fbpx
Avant de commencer le travail, assurez-vous de connaître les spécificités de votre machine, c’est-à-dire comment elle travaille, et quels sont les critères à respecter pour que le travail soit optimal. Photo : Archives/TCN

Avant de commencer le travail, assurez-vous de connaître les spécificités de votre machine, c’est-à-dire comment elle travaille, et quels sont les critères à respecter pour que le travail soit optimal. Photo : Archives/TCN

L’importance d’analyser son sol avant de se lancer

À l’automne comme au printemps, les machines de sol sont probablement celles qui travaillent le plus fort. Comme elles sont conçues pour entrer dans le sol avec leurs disques ou leurs dents, elles prennent de la puissance et absorbent tous les chocs liés à l’état des champs. Mais, avant même de penser à entreprendre des travaux, la première chose à faire est de procéder à une analyse complète du sol.

Audrey Lambert, collaboration spéciale

Audrey Lambert, collaboration spéciale

C’est cette analyse de sol qui vous dictera les correctifs ou améliorations à apporter à vos champs. Les résultats de celle-ci vous permettront de déterminer si vous devrez effectuer des travaux en surface ou s’il sera nécessaire d’y aller plus en profondeur. L’analyse de sol vous permettra donc de déterminer quelle machine sera la mieux adaptée pour le travail à effectuer.

Avant de partir, on vérifie

Une fois l’analyse de sol terminée, faites une petite vérification de votre machine avant de l’utiliser. ­Attelez votre machine au tracteur, relevez-la et faites-la tourner. Regardez comment elle se comporte. Est-ce que tout fonctionne bien, l’alignement est-il parfait? ­Portez ensuite une attention particulière aux disques ou aux dents de votre outil. Sur des herses à disques, par exemple, il y a des nuts à chaque extrémité autour des disques. Serrez-les pour éviter de perdre un disque. Vérifiez aussi les roues et les bearings puis ajoutez de l’huile ou de la graisse s’il en manque.

Si vous voyez que les disques ou les dents sont usés, remplacez-les tout de suite par des neufs ou du moins, essayez d’interchanger quelques pièces de place sur votre machine. Si les disques placés au centre de ­l’appareil sont usés, placez-les aux extrémités de celui-ci. Une fois au champ, alignez-vous de façon à ­repasser légèrement sur le dernier rang de votre ­précédent passage et vous obtiendrez un résultat plus uniforme ainsi.

Vous n’êtes pas obligé d’attendre d’avoir fini les travaux au champ pour vérifier si tout a bien été. Rien ne vous empêche de sortir du tracteur après deux ou trois passages et de vérifier si le travail s’effectue convenablement. Photo : Gracieuseté John Deere

Vous n’êtes pas obligé d’attendre d’avoir fini les travaux au champ pour vérifier si tout a bien été. Rien ne vous empêche de sortir du tracteur après deux ou trois passages et de vérifier si le travail s’effectue convenablement. Photo : Gracieuseté John Deere

Regardez ce que vous faites

Vous voilà presque prêt à partir au champ! Avant de commencer le travail, assurez-vous de connaître les spécificités de votre machine, c’est-à-dire comment elle travaille, et quels sont les critères à respecter pour que le travail soit optimal. En lisant votre manuel d’utilisateur, vous constaterez que pour travailler ­efficacement, la machine doit aller à une vitesse oscillant par exemple entre 8 km/h et 16 km/h. Vous n’obtiendrez pas le résultat escompté si vous roulez trop lentement ou trop vite.

Par ailleurs, vous n’êtes pas obligé non plus d’attendre d’avoir fini les travaux au champ pour vérifier ensuite si tout a bien été. Rien ne vous empêche de sortir du tracteur après deux ou trois passages (mettez votre radio country sur pause en attendant) et de vérifier si le travail s’effectue convenablement. Est-ce que le travail est uniforme? Mettez votre main dans le sol et vérifiez s’il est pareil partout, si la décompaction porte ses fruits.

Dernière chose, une fois que vous aurez fini le travail et que vous serez satisfait, faites une dernière petite inspection de routine sur vos machines avant de les remiser. Ça fera une chose de moins à faire au printemps et vous pourrez commencer à semer avant votre voisin! 


Pour consulter la page Facebook de Question Agricole, cliquez ici.