fbpx
Selon le directeur général du CECPA, Francis Goulet, l'application COLLECTO représente pour l’organisation et ses partenaires une véritable avancée dans le monde de la collecte d’information en continu en agriculture. Photo : Archives/TCN

Selon le directeur général du CECPA, Francis Goulet, l'application COLLECTO représente pour l’organisation et ses partenaires une véritable avancée dans le monde de la collecte d’information en continu en agriculture. Photo : Archives/TCN

L’application COLLECTO prête pour les récoltes de foin

Les producteurs de foin vont maintenant pouvoir transmettre les résultats de leur coupe directement du champ, de la grange… ou de la maison maintenant qu’ils peuvent utiliser l’application COLLECTO sur leur appareil mobile.

« L’application est arrivée juste à temps pour la première coupe, explique l’agronome Manon Lepage, coordonnatrice aux mandats au Centre d’études sur les coûts de production en agriculture (CECPA). On est donc en mesure de recueillir et de traiter dès maintenant les données que vont nous transmettre les producteurs de nos fermes partenaires. »

On a opté pour une application mobile en sachant que bon nombre de producteurs sont déjà habitués à ces appareils et à ses différentes utilisations. - Manon Lepage / coordonnatrice aux mandats au CECPA

On a opté pour une application mobile en sachant que bon nombre de producteurs sont déjà habitués à ces appareils et à ses différentes utilisations. – Manon Lepage / coordonnatrice aux mandats au CECPA

L’application COLLECTO a été développée au cours des derniers mois par la firme Valiant, spécialisée dans la conception d’applications semblables, à la demande du CECPA. L’équipe du Centre pourra ainsi s’acquitter du mandat que lui a confié La Financière agricole du Québec : récolter et traiter les données relatives au rendement des productions de foin auprès des fermes partenaires. 

Jusqu’à présent, cette collecte était effectuée par le personnel de la Financière chargé de contacter des centaines de propriétaires des fermes partenaires à chacune des coupes de la saison. L’an dernier, plus de 500 producteurs ont participé à la cueillette de données, un nombre qui varie chaque année. 

Comment collecter les données

Pour accomplir la même tâche avec sa petite équipe d’employés, le CECPA a dû imaginer une autre façon de collecter les données. « Il fallait développer un outil pour répondre à ce mandat parce qu’on ne dispose pas des mêmes équipes que la Financière avec les conseillers qui sont en contact direct avec les producteurs, explique Manon Lepage. Dès le départ, on a donc opté pour une application pour appareil mobile en sachant que bon nombre de producteurs sont déjà habitués à ces appareils et à ses différentes utilisations. On voulait aussi un outil qui soit facile d’utilisation pour éviter que les participants aient à noter les rendements puis, une fois à la maison, à utiliser leur ordinateur pour transmettre leurs résultats. Maintenant, tout se fait rapidement à partir d’un appareil mobile. »

Fait nouveau, les bases de données recueillies seront dorénavant colligées et déposées à date fixe chaque mois, de juin à octobre, plutôt que d’être compilées à la fin de l’année comme c’était le cas auparavant. En procédant de la sorte, l’équipe du CEPCA sera en mesure de fournir plus rapidement un portrait rapide du bilan des rendements des coupes de foin.

« C’est donc cinq bases de données qui seront déposées au cours de la saison, précise Manon Lepage. La première le sera vers le 25 juin et la dernière vers le 15 octobre. »

Pour l’agronome Francis Goulet, directeur général du CECPA, le développement de l’application COLLECTO représente une occasion en or pour son organisation et pour le monde agricole.

« COLLECTO représente pour l’organisation et ses partenaires une véritable avancée dans le monde de la collecte d’information en continu en agriculture. Les gestionnaires d’entreprises agricoles sont fort occupés. Avec l’application, ils cumulent de l’information qu’ils pourront utiliser pour se comparer et ils permettent à la Financière agricole d’obtenir des données représentatives de l’une des principales productions végétales au Québec. »

Un outil évolutif

En inscrivant les données de récoltes dans Collecto, les producteurs pourront suivre plus facilement l’évolution de leur rendement.

En inscrivant les données de récoltes dans Collecto, les producteurs pourront suivre plus facilement l’évolution de leur rendement.

Le lancement de l’application n’est pas une finalité puisque le logiciel a été conçu de telle sorte qu’il puisse être constamment amélioré selon les besoins et son utilisation élargie le cas échéant.

« Pour l’instant, c’est un carnet de notes, explique la responsable du dossier au CECPA. Les producteurs vont y inscrire les dates de début et de fin de la fauche, la superficie fauchée, les dimensions et le nombre de balles récoltées, le type de machinerie utilisée. De plus, et c’est un aspect important pour les producteurs, leurs rendements seront calculés automatiquement et ils auront un accès constant à ces données. Ils vont donc pouvoir suivre plus facilement l’évolution de leur rendement d’année en année et même se comparer à d’autres régions. »

L’équipe du CECPA reconnaît avoir de grandes ambitions pour son application qui pourrait aisément être adaptée pour suivre les rendements dans d’autres productions. 

Dans l’intervalle, c’est la gamme des données dans la production de foin qui sera élargie pour permettre de peaufiner le portrait des rendements.

Cette éventualité suscite d’ailleurs l’intérêt des organisations associées au projet, dont la Financière, qui pourrait demander à recueillir des données additionnelles dans le futur, pour ainsi faciliter le travail des experts sans avoir besoin de solliciter davantage les producteurs participants.

« Dans l’avenir, il pourrait être possible de suivre les rendements pour chaque terre d’une exploitation, de recueillir les taux d’humidité, tenir compte du drainage. Ce sont toutes des données qui pourront être transmises au conseiller d’un producteur pour lui permettre de mieux orienter son travail. Et ces données pourront aussi être partagées avec d’autres personnes ou organismes qu’il choisira. »

D’autres organismes suivent de près l’expérience menée par le CECPA. « On s’est associés avec le Centre multiservice en agriculture, explique Manon Lepage. Le CMCA a manifesté de l’intérêt pour les données qui seront recueillies parce que le producteur participant pourra décider de partager ses informations avec d’autres partenaires intéressés à suivre la progression des rendements. »

Il est également permis d’envisager que les données recueillies grâce à l’application soient utilisées pour répondre aux besoins futurs des chercheurs

Un outil pour tous les producteurs de foin

Pour l’instant, environ la moitié des 540 producteurs inscrits au programme de suivi des rendements ont manifesté l’intention d’utiliser l’application.

Les responsables du dossier au CECPA croient que ce nombre augmentera rapidement. Ceux qui ne l’utilisent pas seront contactés par téléphone, comme par le passé, pour fournir leurs données de récolte.

Il sera également possible pour tous les producteurs de foin d’utiliser l’application même s’ils ne figurent pas sur la liste des fermes partenaires. 

« Nous n’avons pas d’exigences particulières si ce n’est que le producteur doit produire du foin, peu importe la superficie cultivée ou la quantité de foin récolté », précise Manon Lepage. 

Dans les mois qui ont précédé le lancement de l’application, l’Association québécoise des plantes fourragères (AQPF) en a d’ailleurs fait la promotion auprès de ses membres.

L’équipe de la CECPA est maintenant prête à mettre son nouvel outil à l’épreuve. Elle attend donc les premières données qui seront transmises au cours des prochaines semaines par les producteurs participants pour ensuite être en mesure de livrer ses premières bases de données à la Financière au début de l’été.


Ce texte a été publié dans l’édition de juillet 2022 de L’UtiliTerre.