fbpx

La mécanique agricole

L’agriculture constitue un domaine très vaste qui emploie des milliers de personnes de métiers très variés. Ce secteur d’activité connaît depuis quelques décennies une importante augmentation de la mécanisation. Et les agriculteurs mesurent bien les avantages qu’ils en retirent dans l’exécution de la plupart des travaux.

Tous les équipements, les neufs comme les moins récents, requièrent un entretien minutieux souvent très exigeant. De plus, pour tirer le maximum de rendement de toutes ces machines, il est primordial de bien les connaître. Dans le contexte où tout va de plus en plus vite, il est fréquent que le temps et les connaissances manquent. Il est donc normal de faire appel aux spécialistes que sont les mécaniciens en machinerie agricole.

Ces derniers doivent posséder un vaste bagage de connaissances dans des domaines variés. Les moteurs diésel utilisés en agriculture sont similaires à ceux d’autres secteurs d’activités. Les systèmes hydrauliques sont aussi très développés et leurs applications sont nombreuses. La compréhension de leur fonctionnement et le diagnostic de pannes exigent une bonne capacité à lire et à interpréter des plans et des symboles. Ce diagnostic ne peut se faire que par l’observation des composantes ou par la méthode « essais et erreurs ». Il en va de même pour les systèmes électriques et électroniques présents dans la presque totalité des machines modernes.

Une formation complète en mécanique agricole est un attribut sûr pour devenir mécanicien. Elle permet d’acquérir les principes de base en mécanique diésel, de comprendre les particularités du milieu tout en s’appropriant les moyens pour réaliser les tâches d’un technicien compétent, capable de s’adapter à l’évolution rapide des équipements utilisés dans ce secteur d’activité.

Ce cours théorique et pratique d’une durée de 1800 heures inclut une part importante d’activités (près des trois quarts de sa durée) sur les sujets suivants : le moteur diésel; l’hydraulique; l’électricité et l’électronique.

D’ailleurs, au ministère de l’Éducation, ce programme fait partie du secteur « Entretien d’équipements motorisés », tout comme l’ensemble des autres formations dans le domaine de la mécanique diésel. Il est complété par l’apprentissage des notions nécessaires à l’ajustement et à la réparation des différentes machines utilisées pour les travaux agricoles.

Un diplôme en mécanique agricole rend accessibles diverses fonctions au sein de nombreuses entreprises. Bien sûr, bon nombre d’étudiants qualifiés se retrouvent dans les ateliers de machineries agricoles des concessionnaires, mais plusieurs travaillent aussi dans des ateliers de véhicules à moteurs diésel et de machinerie avec systèmes hydrauliques. En plus des tâches mécaniques, plusieurs diplômés occupent des fonctions telles que commis aux pièces, conseiller technique, gérant de pièces et de service, représentant technique ou conseiller à la clientèle, etc. Autant de possibilités d’emplois qui expliquent la forte demande des diplômés en mécanique agricole.

Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à contacter un centre de formation professionnelle offrant cette compétence.