fbpx
Selon Nicolas Bégin, porte-parole de la CNESST, il faut que le producteur parvienne à identifier les dangers potentiels pour ensuite mettre en place des mesures de prévention. Photos : Gracieuseté de ProAg Distribution

Selon Nicolas Bégin, porte-parole de la CNESST, il faut que le producteur parvienne à identifier les dangers potentiels pour ensuite mettre en place des mesures de prévention. Photos : Gracieuseté de ProAg Distribution

Prudence à la ferme

Chute, écrasement, renversement, cabrage, collision… La liste des risques liés à l’utilisation d’une remorque à la ferme est longue. La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) émet donc plusieurs recommandations pour prévenir le pire.

Lorsqu’un producteur fait son déchargement sur un terrain accidenté ou près d’un fossé, il doit être attentif aux risques de renversement.

Lorsqu’un producteur fait son déchargement sur un terrain accidenté ou près d’un fossé, il doit être attentif aux risques de renversement.

En plus des risques de chute et d’écrasement entre le véhicule et la remorque ou entre le châssis et la benne, il existe plusieurs risques moins évidents, mais dont les producteurs doivent tout de même prendre conscience.

« Plusieurs risques peuvent être associés aux remorques, notamment ceux d’entrer en contact avec une ligne électrique, d’entraînement par l’arbre de transmission, d’être enseveli par des matières à écoulement libre, d’être heurté par les portes de la benne ou le grappin à billots, etc. », illustre le porte-parole de la CNESST, Nicolas Bégin. Il ajoute que lorsqu’un producteur fait son déchargement sur un terrain accidenté ou près d’un fossé, il doit être attentif aux risques de renversement.

Être attentif aux dangers

Selon le porte-parole, il faut que le producteur parvienne à identifier les dangers potentiels pour ensuite mettre en place des mesures de prévention. « Il faut commencer par consulter les consignes de sécurité spécifiques à l’équipement qu’on utilise, étant donné que la conception et les systèmes varient d’un modèle à l’autre », dit-il.

Cette information apparaît sur les vignettes de sécurité apposées sur l’équipement et dans le manuel de l’opérateur.

« Avant l’achat, il peut être judicieux de comparer les manuels d’opération des équipements », ajoute le porte-parole, qui suggère aussi aux employeurs de consulter un préventionniste ou un expert dans le domaine.


10 conseils pour éviter les incidents

Lorsqu’un producteur utilise une remorque à la ferme, il devrait respecter quelques règles de base :  

  • S’assurer de la compatibilité du véhicule – tracteur;
  • Utiliser la remorque uniquement pour accomplir les tâches pour lesquelles elle a été conçue;
  • Atteler la remorque de façon sécuritaire et avec les accessoires prescrits par le fabricant;
  • Permettre seulement aux travailleurs formés et compétents de conduire un véhicule qui tire une remorque;
  • Ne pas transporter de passagers dans la remorque;
  • Respecter la limite de vitesse et de charge prévue par le fabricant;
  • Tenir compte des conditions d’utilisation spécifiques, comme le type de terrain, la présence de fossés, etc.
  • Stabiliser une remorque non utilisée sur un sol dur et de niveau, avec sa béquille et des cales de roues;
  • Contrôler la circulation et la présence d’autres personnes ou travailleurs autour de la remorque lors du chargement, du déplacement et du déchargement;
  • Entretenir les systèmes hydrauliques et pneumatiques (si présents).