fbpx
Crédit photo : Shutterstock.com

Crédit photo : Shutterstock.com

Optimiser son poste de travail dans l’atelier

Le poste de travail, c’est votre établi et les meubles qui l’entourent, ce coin de votre atelier où vous démontrez vos talents de patenteux ou de patenteuse. Voici quelques conseils de spécialistes sur la façon d’optimiser les meubles, les outils et accessoires qui accompagnent ce lieu de réparation et de création. 

Nick Spagnolo, Sylvie Gonçalves et Claude Roy, des Produits d’entreposage Pedlex, derrière un cabinet à outils de Rousseau Métal. Crédit photo : Hubert Brochard

Nick Spagnolo, Sylvie Gonçalves et Claude Roy, des Produits d’entreposage Pedlex, derrière un cabinet à outils de Rousseau Métal. Crédit photo : Hubert Brochard

Au moment de choisir l’ameublement de travail et son agencement dans le garage ou l’atelier, on doit avant tout se fier à son idée de départ, pensent les spécialistes. « C’est très important que chacun fasse à sa manière! » insiste Henri Dyck, président des Industries Bleu Métal. Son entreprise de Roxton Falls fabrique des établis, des coffres et des armoires à outils en acier pour l’industrie et l’agriculture. « Nous fournissons aux agriculteurs des meubles dans les dimensions qui conviennent à leur atelier, mais on peut bien sûr donner des suggestions, s’ils nous le demandent. » Guillaume ­Surprenant, conseiller chez AGF Brome, est du même avis. Cette entreprise de Cowansville manufacture des systèmes de rangement (établi, comptoir, coffre à outils) et de manutention en acier. « Quand les agriculteurs viennent nous voir, ils ont déjà leur idée préconçue à 90 %, car ils connaissent à fond leur environnement de travail, note M. Surprenant. Mais on peut leur suggérer des ajustements pour rendre leur projet plus efficace. 

Quand il s’agit d’un grand local ou d’une grande pièce d’atelier à réorganiser, Sylvie Gonçalves, spécialiste en rangement haute densité pour les Produits d’entreposage Pedlex, constate que les conseils sont précieux. « On accompagne le client dans son projet et c’est un long processus qui demande beaucoup de réflexion », dit Mme Gonçalves. La compagnie Pedlex, située à Montréal, distribue dans la moitié du Québec les produits de Rousseau Métal, un important fabricant de meubles d’atelier et de rangement fondé à Saint-Jean-Port-Joli.

André Fontaine, président d’AGF Brome, et Guillaume Surprenant, conseiller.

André Fontaine, président d’AGF Brome, et Guillaume Surprenant, conseiller.

Quelle que soit la taille du poste de travail à organiser, la spécialiste propose de suivre des principes de base simples et logiques, tels que les 5 S de Toyota. Ce fabricant d’automobiles japonais a énoncé cinq règles visant l’amélioration continue des tâches en entreprise.

Les 5 S, à connaître sur le bout des doigts 
Voici en bref les cinq principes élaborés par le fabricant japonais Toyota.

S comme Seiri (supprimer l’inutile)
Tout ce qui ne sert pas est jeté (ou recyclé!). Ce qui ne sert qu’une fois par mois est mis de côté (par exemple, dans un meuble de rangement un peu à l’écart). On ne garde à la portée de la main que ce qui sert au moins une fois par semaine.

S comme Seiton (ordonner, situer les objets)
Ranger le matériel de façon pratique pour qu’il soit facile à retrouver. Une place pour chaque chose, selon l’ordre d’utilisation.

S comme Seiso (nettoyer, faire scintiller)
Décrasser, nettoyer et remettre systématiquement en bon état, faciliter le nettoyage et l’inspection. Tout cela évite les avaries et les bris de matériel, tout en améliorant la sécurité.

S comme Seiketsu (tenir propre, standardiser les règles)
Faire de l’ordre et de la propreté des standards, pour voir et utiliser le matériel au premier coup d’œil.

S comme Shitsuke (éduquer, suivre et progresser, être rigoureux)
S’assurer d’appliquer ces principes tous les jours, avec discipline, en continuant de s’éduquer.