fbpx
Denys Van Winden entretient lui-même ses équipements modifiés. Ici, un tracteur John Deere « renversé » pour que l’opérateur puisse travailler de reculons. Photos : Gracieuseté de Denys Van Winden

Denys Van Winden entretient lui-même ses équipements modifiés. Ici, un tracteur John Deere « renversé » pour que l’opérateur puisse travailler de reculons. Photos : Gracieuseté de Denys Van Winden

Les outils d'un agriculteur aguerri

Mécanique, entretien, réparation des équipements, rénovation des bâtiments… Le métier d’agriculteur entraîne son lot de travaux en tous genres, au champ comme à l’atelier.

Denys Van Winden

Denys Van Winden

Denys Van Winden est producteur maraîcher à Sherrington en Montérégie. Comme s’il n’avait pas assez de travail avec ses 200 hectares de légumes à cultiver et ses 60 employés, il s’occupe des travaux de réparation et d’entretien à la ferme.

« Dans la culture maraîchère, il faut inventer beaucoup de machines pour se faciliter la tâche, parce qu’il n’y a pas vraiment d’équipements adaptés à notre production, explique M. Van Winden. Ça fait qu’on est souvent dans le garage! » L’hiver, lorsqu’il n’y a rien à faire aux champs, le producteur et trois de ses six enfants travaillent sur leurs patentes. Le reste de l’année, l’atelier sert à l’entretien et aux réparations d’urgence. Comme lui, le producteur de grandes cultures Christian Dionne passe beaucoup de temps à « bizouner » dans l’atelier. « Je répare tout moi-même, sauf les moteurs et les transmissions », dit-il. Cet été, il a complètement refait le mur d’une ancienne étable convertie en garage. Dans leur atelier respectif, les outils s’accumulent. C’est que tout bon producteur doit avoir des coffres bien garnis, croient-ils.

Dans ce dossier complet qui vous sera présenté dans les prochaines semaines sur laterre.ca, L’Utiliterre vous propose le kit d’outils idéal pour que, comme eux, vous ne soyez jamais pris au dépourvu. 

L’atelier de Denys Van Winden, qui mesure 80 pieds sur 150 pieds, a de quoi rendre jaloux les passionnés d’outils.

L’atelier de Denys Van Winden, qui mesure 80 pieds sur 150 pieds, a de quoi rendre jaloux les passionnés d’outils.

Neuf ou usagé?

Selon Christian Dionne, un producteur qui part de zéro pourrait opter pour un gros lot d’outils usagés. Suffit alors de courir les encans pour dénicher les bonnes affaires. « Sinon, pour un agriculteur qui a juste besoin de quelques pièces pour compléter son outillage, ça vaut la peine d’acheter neuf », conseille-t-il. Son truc? Attendre les spéciaux dans des magasins à grande surface comme le Canadian Tire, où il achète parfois des outils à plus de 50 % de rabais.

Choisir le bon outil

À la ferme, les outils sont mis à dure épreuve. Il faut donc les choisir avant tout pour leur qualité. « Il ne faut pas avoir peur de payer un peu plus cher pour un produit de meilleure qualité qui va durer longtemps », explique le conseiller technique pour les produits agricoles chez Agrizone, Marc Drolet.

Selon lui, beaucoup de produits d’importation ne sont pas exactement de la bonne dimension, notamment les clés. « Ça fait que l’outil va glisser sur le boulon et le producteur va s’ouvrir les jointures, explique-t-il. Il faut aussi penser à la sécurité quand on choisit un outil. » 


Ce texte est paru dans l’édition de novembre 2020 du magazine l’UtiliTerre.