fbpx
Les fermes laitières produisant des veaux jugés de bonne qualité à l’encan ou des veaux performants pour les fermes de veaux lourds seront retenues pour le projet. Photo : Les Producteurs de bovins du Québec

Les fermes laitières produisant des veaux jugés de bonne qualité à l’encan ou des veaux performants pour les fermes de veaux lourds seront retenues pour le projet. Photo : Les Producteurs de bovins du Québec

Tout sur le programme POD

Tout d’abord, il faut savoir que POD signifie Planifier, Observer et Décider. Ce programme a été créé dans le but d’améliorer la santé des veaux laitiers mis sur le marché à destination des élevages de veaux lourds.

Le programme veau certifié POD est né d’un constat : les veaux laitiers mis en marché sont parfois mal préparés ou en mauvaise condition. Des veaux dans cet état seront achetés à bas prix, voire invendus, puisqu’ils sont jugés à risque pour la ferme de veaux lourds tant sur le plan des performances qu’à cause d’éventuels problèmes de santé.

Dans ces conditions, toutes les parties prenantes sont perdantes : le producteur laitier vend à perte; le producteur de veaux lourds risque des coûts élevés de frais vétérinaires, voire même, la perte de l’animal; et finalement, la santé et le bien-être du veau sont affectés. Il était donc important d’agir.

En 2019, Les Producteurs de bovins du Québec (PBQ) ont développé un outil d’aide à la décision afin d’aider les producteurs laitiers à évaluer la préparation de leurs veaux. Cette première étape concluante a validé la démarche des PBQ visant à améliorer la santé des veaux et les a poussés à aller plus loin. C’est ainsi qu’est née l’idée de développer un programme de certification.

Ce programme permettra de normaliser et de réguler les procédures et protocoles idéaux à mettre en place dans une ferme laitière. Ces pratiques serviront à produire des veaux en santé et performants. La certification permettra également de valoriser les fermes participantes au moment de la mise en marché de leurs veaux.

Afin de déployer ce programme de certification, le projet subséquent suivra deux étapes :

1. Répertorier les producteurs de veaux laitiers de qualité et caractériser les soins apportés aux veaux dans ces fermes;
2. Développer la certification veau certifié POD et la mettre en place dans les fermes volontaires.


La première étape est essentielle au projet puisqu’elle permettra de définir les protocoles et procédures qui seront proposés dans la certification. Afin d’être en accord avec la réalité de la production, les protocoles et procédures développés se baseront sur les pratiques existantes dans les fermes laitières identifiées par le projet. 

Quelles fermes seront sélectionnées? Les fermes laitières produisant des veaux jugés de bonne qualité à l’encan ou des veaux performants pour les fermes de veaux lourds seront retenues pour le projet.

Quelles informations seront récupérées dans les fermes sélectionnées? Les producteurs laitiers sélectionnés rempliront un questionnaire afin de déterminer les pratiques mises en place dans les fermes qui permettent de produire des veaux de qualité.

Est-ce qu’un indicateur objectif sera utilisé pour contrôler les résultats d’enquête? Oui. Une partie des fermes participantes sera aléatoirement sélectionnée afin de contrôler la qualité du transfert de l’immunité passive. Cet indicateur objectif permettra de valider les fermes sélectionnées et leurs pratiques.

Qui sera responsable du projet? La Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal sera responsable de l’ensemble du projet. Une fois la première étape terminée, la seconde pourra être enclenchée : le développement de la certification et sa mise en place. Il s’agira en premier de bien définir le cahier des charges de la certification reposant entièrement sur les résultats obtenus lors de la première étape. Une fois le cahier des charges défini, la procédure de vérification sera choisie.

Cette certification, c’est pour quand? Les PBQ prévoient terminer le développement et la mise en place de la certification pour 2025. 


Sirine El Hamdaoui, agronome, agente aux programmes qualité et bien-être ANIMAL, Les Producteurs de bovins du Québec