fbpx

Manipulation des porcelets

Un nouvel équipement développé dans l’Ouest canadien viendra en aide aux éleveurs de porcs lors de la manipulation des porcelets.

C’est le gérant de porcherie pour Maple Leaf au Manitoba, Helmut Janz, qui a eu l’idée de patenter un piglet arm ou bras pour porcelets. Celui-ci avait constaté le besoin d’un équipement pour faciliter la manipulation des porcelets tout en améliorant leur bien-être. Le bras, qui pivote sur lui-même, permet de maintenir le porcelet immobile tout en douceur. Avec cet équipement, M. Janz affirme diminuer de beaucoup le risque de blessures tant pour les animaux que les humains.

bras_porcelet

Le bras manipulateur est fixé à un chariot et le porcelet, immobilisé grâce à une sangle en Velcro. Les employés, peu importe qu’ils soient droitiers ou gauchers, seront à l’aise pour manipuler les animaux. Le bras s’ajuste également en hauteur pour s’adapter à la taille du travailleur. Les différentes interventions – castration, vaccination, etc., pourront désormais s’effectuer sans qu’un employé soit obligé de serrer le porcelet dans ses bras pour l’immobiliser. Cela fait en sorte de réduire grandement le stress chez le porcelet, allègue Maple Leaf.

Le bras se trouve déjà dans une vingtaine de porcheries de l’entreprise dans l’Ouest canadien. On estime qu’il y sera utilisé sur plus d’un million et demi de porcelets annuellement. Fort du succès de cet équipement, Maple Leaf fabrique maintenant des chariots équipés de deux « bras pour porcelets ».

Lors du Congrès du porc de Banff en janvier dernier, cette invention a remporté le prix F.X. Aherne, qui récompense l’innovation en production porcine.