Alimentation individuelle automatisée des veaux laitiers

En septembre dernier, les visiteurs du Canada’s Outdoor Farm Show à Woodstock en Ontario ont eu la chance de voir un tout nouveau système d’alimentation automatisé pour les veaux laitiers logés en stalles individuelles. Mis au point par Grober Nutrition et Förster-Technik, le CailfRail permet de nourrir 32 veaux et de servir jusqu’à 8 repas par jour. « Il répond aux besoins des fermes de 150 vaches », donne en exemple Jan Ziemerink, directeur des services d’automatisation pour Grober Nutrition.

 

« Le système en démonstration au Outdoor Farm Show sera lancé officiellement au printemps 2014 », précise Jan Ziemerink. Une station mobile d’alimentation se déplace à l’aide d’un rail de stalle en stalle pour nourrir les veaux de deux jours à deux semaines d’âge. Après cette période, les bêtes peuvent demeurer en logement individuel ou être transférées dans des enclos de groupe.

La station d’alimentation mobile s’adapte uniquement au distributeur automatique Vario+ : celui-ci nourrit jusqu’à 120 veaux sur 4 stations d’allaitement, incluant le CalfRail.

20130716_200537calfrail_kalb01 (1)

Alimentation individuelle
Chaque veau est identifié avec une puce et lorsque la station d’alimentation s’arrête devant la stalle, le système connaît exactement le volume de lait minimal et maximal alloué pour chaque animal. Il mesure également la vitesse de l’abreuvement. Le CalfRail s’immobilise trois minutes devant chaque veau; si celui-ci ne s’alimente pas, le système passera au suivant. Par contre, s’il boit sa portion de lait en trois minutes, il aura la possibilité de téter une minute de plus avant que le système se déplace. « Lorsqu’un veau boit lentement ou qu’il ne boit pas toute sa portion, le CalfRail restera devant l’animal au maximum huit minutes », spécifie Jan Ziemerink.

L’automatisation de l’alimentation comporte plusieurs avantages : nul besoin de préparer, transporter et servir le lait. En plus, il n’y a plus de seaux à nettoyer. En offrant plusieurs repas par jour, on obtient une meilleure croissance des bêtes. Évidemment, comme tout avantage de l’automatisation, il y a la flexibilité de l’horaire. Förster-Technik évalue qu’il faut 270 heures/homme pour soigner 100 veaux/an pour une alimentation avec seaux et distribution manuelle. Tandis qu’avec le système complètement automatisé CalfRail, on estime ce temps à 14 heures/homme.

Le CalfRail sera vendu par trois compagnies : DeLaval, GEA Farm Technologies et Lely. Le prix de détail du CalfRail et du distributeur automatique Vario+ devrait tourner autour de 25 000 $.