fbpx
Une réflexion sur la planification, l’organisation et la simplification du travail dans son entreprise constitue un point de départ.

Une réflexion sur la planification, l’organisation et la simplification du travail dans son entreprise constitue un point de départ.

Le temps consacré à l’exploitation agricole est-il un facteur de réussite?

De façon légitime, l’importance de connaître son coût de production a maintes fois été valorisée. Celui-ci permet de porter un regard critique sur l’efficacité de l’entreprise et d’orienter ses décisions stratégiques.

Le temps de travail des exploitants et leur rémunération sont des composantes non négligeables, mais souvent négligées, du coût de production. Combien de temps consacre-t-on à son entreprise pour réussir à dégager une marge de profit? Selon les nombreuses études réalisées par le Centre d’études sur les coûts de production en agriculture (CECPA), un entrepreneur travaille en moyenne environ 2 400 heures par année. Toutefois, plus de 30 % d’entre eux font plus de 3 500 heures par an.

Le temps consacré à son exploitation est-il un facteur de réussite? Voilà une question qui mérite réflexion.

La structure d’une entreprise peut, bien évidemment, affecter le temps de travail annuel des producteurs. La disponibilité des ressources humaines, le niveau d’autoproduction des aliments, l’état des équipements et le recours aux travaux à forfait n’en sont que quelques facteurs. Néanmoins, il est possible de constater que des entreprises dont la structure est relativement similaire présentent un écart considérable du temps de travail. Les unités produites par heure travaillée sont, à cet égard, de bons indicateurs.

Selon ce qu’il est possible d’observer dans les différentes études de coûts de production, l’augmentation des heures de travail au-delà d’un certain seuil ne permet pas une amélioration des performances et de la rentabilité. L’analyse des résultats des entreprises les plus rentables traduit généralement un plus faible investissement de temps par unité.

La grande valeur attribuée au travail des producteurs ne date pas d’hier. Pour plusieurs, l’agriculture est une vocation et les heures ne comptent pas. Cependant, d’un point de vue économique, le temps est important. S’employer à travailler moins pour mieux réussir est un objectif louable, mais comment y parvenir? La réponse n’est pas simple et les entrepreneurs eux-mêmes sont les mieux positionnés pour y répondre.

Une réflexion sur la planification, l’organisation et la simplification du travail dans l’entreprise est le point de départ et peut se faire à l’aide d’un conseiller. On pourra par la suite considérer des approches novatrices ou l’utilisation de nouvelles technologies. 

Un aspect considéré par la relève

Bien que la production agricole demeure une passion et qu’elle exige de nombreuses heures de travail, la relève qui s’y intéresse aspire à une rémunération et à une qualité de vie similaires à celles des autres métiers. Les jeunes chefs d’exploitation conscients des efforts investis par les générations précédentes pour implanter l’entreprise et en maintenir la compétitivité accordent aujourd’hui une plus grande importance à l’équilibre travail-famille et aux loisirs.

Francis Goulet, agr., Centre d’études sur les coûts de production en agriculture