fbpx
Le doyen de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation, Jean-Claude Dufour, à la ferme du campus de l’Université Laval, 12 hectares en plein cœur de Québec. Crédit photo : Gracieuseté de la FSAA

Le doyen de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation, Jean-Claude Dufour, à la ferme du campus de l’Université Laval, 12 hectares en plein cœur de Québec. Crédit photo : Gracieuseté de la FSAA

Cultiver le savoir!

À compter de la semaine prochaine, la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation (FSAA) de l’Université Laval signera une chronique dans nos pages. Ce rendez-vous hebdomadaire permettra de tisser un lien privilégié avec les lecteurs de La Terre et de cultiver leurs connaissances.

« Cette belle visibilité nous permettra de nous rapprocher des producteurs et productrices agricoles et de générer des idées de partenariats et de projets, estime le doyen de la Faculté, Jean-Claude Dufour. Pour nous, c’est un point de développement important. »

La FSAA souhaite aussi profiter de cette tribune « pour fournir aux agriculteurs une information qui les touche », que ce soit du côté des politiques agricoles ou des techniques agronomiques. « Nous espérons avoir un impact sur eux, générer un engouement pour qu’ils veuillent aller plus loin, les intriguer avec des idées », précise le doyen. La Faculté compte informer les lecteurs sur des sujets d’actualité, tels que la future politique bioalimentaire du Québec et les défis posés par la mondialisation. « Nous allons émettre un certain nombre d’idées et proposer des solutions », illustre M. Dufour. La FSAA vulgarisera également des résultats de recherche qui ont un impact concret sur les entreprises agricoles, telles que les mycorhizes. Ces dernières permettent de réduire, voire d’éliminer, l’utilisation de pesticides.

La FSAA constitue la seule faculté francophone d’agriculture en Amérique du Nord. Elle offre près de 50 programmes d’études allant de la formation continue au certificat, en passant par le baccalauréat et les diplômes de cycles supérieurs dans les disciplines de l’agronomie, la nutrition, les sciences de la consommation, l’économie, le génie et la transformation alimentaire. La Faculté est particulièrement fière de son programme d’Agronomie, bien enraciné depuis 103 ans. « Nous avons quand même formé 87 % des agronomes de la province », souligne Jean-Claude Dufour.

Chaque année, plus de 30 M$ y sont investis en recherche. La Faculté s’intéresse notamment à l’agriculture de précision, aux bâtiments agricoles durables, à la nutrigénomique, à l’épigénétique, aux microbiomes humain et animal de même qu’à l’agriculture biologique.

 Une faculté internationale

Le rayonnement de la FSAA dépasse les frontières du Québec. La Faculté possède des ententes de partenariat avec plus de 25 universités, dans une dizaine de pays.

Pour plus d’information : www.fsaa.ulaval.ca