fbpx

La technologie au service des plantes fourragères (suite de la semaine dernière)

L’agriculture de précision suscite beaucoup d’intérêt auprès des entrepreneurs agricoles. Plusieurs des technologies dans ce domaine peuvent permettre d’améliorer la productivité des champs de plantes fourragères. C’est pourquoi le comité organisateur de la journée à foin 2018 a choisi le thème des nouvelles technologies cette année. 

La Dre Athyna Cambouris, chercheure scientifique au Centre de recherche et de développement de Québec et présidente de la Commission géomatique agricole et agriculture de précision du Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ) depuis 2007, est la personne toute désignée pour nous dresser un portrait de l’agriculture de précision au Québec. Quelles technologies peut-on trouver dans le commerce et lesquelles sont en développement? 

Depuis 1996, elle mène des recherches dans le domaine pour la production de maïs-grain, de la pomme de terre et des cultures fourragères. Son approche consiste à délimiter des zones d’aménagement principalement basées sur la réduction de la variabilité des propriétés physiques et chimiques des sols et du rendement dans chaque zone. Après une caractérisation des zones établies, il est possible d’établir un mode de gestion spécifique à chaque zone et adapté à chaque culture. 

Lors de la journée à foin du Conseil québécois des plantes fourragères (CQPF), elle présentera des résultats obtenus sur une première prairie située en Beauce et une autre à Coaticook, de même que quelques résultats préliminaires d’une expérimentation en cours dans le panic érigé en Estrie.

On vous attend le 6 septembre prochain à la salle municipale de Parisville, au 1260, rue Saint-Jacques et à la Ferme Parisbel lors de la journée à foin du CQPF. On aura le plaisir de discuter d’agriculture de précision en plantes fourragères. 

Pour consulter le programme détaillé de la journée et vous inscrire en ligne : www.cqpf.ca

Le Comité organisateur de la journée à foin du CQPF

Pour lire le texte de la semaine dernière, cliquez ici.