fbpx

Un outil fiable pour planifier la première coupe

Quelle est la date la plus propice pour commencer la première coupe? Certains se fient à l’année précédente, alors que d’autres se fient plutôt au stade de développement de la culture.

Pour planifier le début des foins, en plus de l’utilisation de la méthode PEAQ (predictive equations for alfalfa quality) afin de déterminer le moment opportun pour faucher, on peut faire appel aux données d’Agrométéo Québec (agrométéo.org) et tenir compte du cumul des degrés-jours. Pour calculer cette unité de mesure de chaleur, on calcule la différence entre la température la plus chaude et la plus froide au-dessus de 5 °C au cours des 24 heures de chaque journée, puis on en fait le cumul.

Puisque la valeur nutritive des plantes fourragères diminue avec l’évolution de leur stade physiologique, les dates de récolte jouent un rôle important dans la qualité du fourrage. Par exemple, une semaine de retard dans la récolte de la fléole se traduit par un rendement d’environ 1 t MS/ha de plus, mais aussi par une digestibilité du fourrage inférieure de quatre unités de pourcentage.

En règle générale, le stade optimal de récolte pour une graminée se situe à la fin montaison-début épiaison et pour la luzerne, au début floraison. Le cumul des degrés-jours est une méthode complémentaire et fiable pour un meilleur suivi de la saison de croissance et de la maturité des plantes, dans le but, évidemment, de favoriser l’obtention de fourrages de qualité.

De façon générale, les graminées atteignent leur stade de récolte optimal avant les légumineuses. Avec le temps, des références de cumul des degrés-jours ont été établies (tableau 1). Par exemple, le stade de récolte optimal de la luzerne (ADF à 30 %) est à 400 degrés-jours, alors que pour la fléole, il se situe à 300 degrés-jours. Il est donc recommandé de commencer la première coupe dans les prairies à fort pourcentage de graminées.

Par contre, de nombreux facteurs tels le cultivar, la situation géographique ou l’égouttement des champs nécessitent que l’on commence à visiter les champs dès un cumul de 225 degrés-jours.

En récoltant à ces stades ou à ces cumuls de degrés-jours, vous obtiendrez une valeur approximative de NDF de 40 % pour la luzerne, de 50 % pour les graminées et de 45 % pour les mélanges.

Bonne première coupe!

Marie Landry-Blais, agr.
DuPont Pioneer