fbpx
La clé d’une bonne qualité de l’ensilage de luzerne en balles réside dans la densité de la balle. Archives / TCN

La clé d’une bonne qualité de l’ensilage de luzerne en balles réside dans la densité de la balle. Archives / TCN

L’ensilage en balles de haute qualité, un bon complément

L’ensilage de luzerne en balles individuelles à teneur élevée en humidité existe depuis longtemps.

La possibilité de couper le fourrage le matin et de l’entreposer avant que la pluie ne réduise sa qualité est extrêmement attrayante. Non seulement l’ensilage en balles permet de mieux gérer les risques liés à la météo, mais l’appétence accrue de l’ensilage en balles se traduit par une réduction du gaspillage par rapport au foin.

La clé d’une bonne qualité de l’ensilage en balles réside dans la densité de la balle. Comme pour toutes les cultures fermentées, l’oxygène est l’ennemi d’une bonne fermentation. L’augmentation de la densité de la balle exclut l’oxygène, ce qui permet un ensilage plus complet.
Voici huit recommandations importantes concernant la fabrication de balles d’excellente qualité :

  • Faire des balles avec du fourrage d’excellente qualité;
  • Faire des balles denses;
  • Emballer à la bonne teneur en humidité;
  • Utiliser suffisamment de plastique;
  • Envelopper peu après la mise en balles;
  • Choisir attentivement le lieu de mise en balles et d’entreposage;
  • Ranger les balles en direction nord-sud, en raison de la migration de l’humidité;
  • Réparer rapidement les plastiques endommagés.

La croissance des moisissures et des levures indigènes peut également réduire la qualité du fourrage. Kemin Industries a réalisé une évaluation de la fermentation des balles après l’application d’un mélange d’acides organiques. Les balles traitées ont reçu une application de 500 grammes du produit par tonne de fourrage (environ 830 grammes par tonne de matière sèche). Après une période de fermentation de 40 jours, chaque balle a été pesée et la rétention de matière sèche a été calculée.

La rétention de matière sèche était meilleure pour les balles traitées. Outre une meilleure rétention de la matière sèche, d’autres paramètres de fermentation ont également été améliorés. En contrôlant la croissance des moisissures non bénéfiques et des levures indigènes, l’application du mélange d’acides organiques a réduit la concurrence envers les bactéries productrices d’acide lactique, ce qui a permis une fermentation plus complète.

L’ensilage en balles d’excellente qualité est un bon complément à toute ration de bétail. Toutefois, il exige la même attention aux détails que celle requise pour fabriquer d’autres types d’ensilage. En suivant chacune de ces étapes, vous pouvez produire un meilleur ensilage en balles cette année, et chaque année.

Véronique Hébert-Lussier, Directrice marketing et ­communications pour Kemin