fbpx
L’amarante tuberculée se démarque autant par sa capacité de croissance — une petite bouture peut aisément atteindre 10 centimètres de hauteur en quelques jours — que par sa capacité à s’hybrider avec d’autres espèces d’amarante et à transmettre ses gènes de résistance à sa progéniture.

Depuis son arrivée au Québec en 2017 en Montérégie Ouest, l’amarante tuberculée apparaît comme une nouvelle menace aux grandes cultures : des huit foyers connus dans la province, tous possèdent de la résistance aux herbicides parmi les groupes 2, 5, 9 et 14. Comment endiguer la progression de cette espèce exotique envahissante? Une experte en malherbologie se prononce sur la question.

...
Lire plus