fbpx
La présence de canards sauvages dans les étangs et les milieux humides a été identifiée comme l’un des principaux vecteurs de propagation du virus. Photo : Shutterstock

Après avoir pu observer les ravages de la grippe aviaire dans les élevages de volailles d’ici et d’ailleurs dans le monde, le Dr Jean-Pierre Vaillancourt, vétérinaire et professeur à l’Université de Montréal, recommande un important changement d’approche au Québec pour éviter le pire cet automne et l’an prochain.

...
Lire plus