fbpx
Pascal Rodrigue livre chaque année environ six remorques de branches de sapin aux États-Unis, un commerce où il n’est pas seul. Il dit que des producteurs de sapins de Noël québécois livrent beaucoup plus de branches que lui aux États-Unis. Photos : Pascal Rodrigue

Pascal Rodrigue était au volant de son camion en direction de New York au moment de l’entrevue avec La Terre. « J’achète mes branches de différents producteurs québécois. Ils disent tous la même affaire; c’est plus payant vendre des branches que de vendre du bois », résume celui qui allait porter une autre remorque pleinement chargée de branches aux cimetières américains.

...
Lire plus