fbpx
L’incendie à l’entreprise maraîchère R.G.R. Guinois est survenu vers 4 h, lundi matin. Photo : Erick Ouellet

L’incendie à l’entreprise maraîchère R.G.R. Guinois est survenu vers 4 h, lundi matin. Photo : Erick Ouellet

Vague d’incendies de fermes

Un incendie fait rage dans une porcherie située sur le Grand rang Saint-François, à Saint-Hyacinthe, en ce 4 juillet après-midi. Selon une première estimation des pompiers, 50 % de la ferme est une perte totale et la moitié du troupeau a péri.

Le directeur adjoint du Service de sécurité incendie de Saint-Hyacinthe, Michel Ouellette, précise que le grand bâtiment agricole faisait environ 300 pieds de long. Le pompier ignorait toutefois, au moment d’écrire ces lignes, le nombre d’animaux qui y étaient logés et l’usage exact de la section détruite par le feu.

« On a été en mesure d’empêcher la propagation dans 50 % de la ferme et on sait qu’il y avait environ la moitié des animaux là », a-t-il détaillé vers 15 h 30, alors qu’il se trouvait toujours sur les lieux de l’incendie. « On n’a pas terminé. On devrait en avoir jusqu’à ce soir, mais on a pris le contrôle. Le feu ne se propagera plus », a-t-il ajouté.  

Une cinquantaine de pompiers s’affairent sur place depuis 14 h. La cause de l’incendie demeure inconnue.

Des entrepôts brûlent

D’autres incendies de fermes sont survenus dans les heures et jours précédents. Le 4 juillet, vers 4 h, à Sainte-Clotilde-de-Châteauguay, en Montérégie, un bâtiment de l’entreprise maraîchère R.G.R. Guinois, qui abritait le bureau administratif et l’entrepôt, est parti en fumée.

Photo : Erick Ouellet

Photo : Erick Ouellet

Selon une employée de l’entreprise, Gisèle St-Hilaire, les dommages de plusieurs millions de dollars sont surtout matériels. Peu de légumes y étaient entreposés tôt en matinée.

Les producteurs agricoles prévoient se « retrousser les manches » dès le lendemain, dit-elle, et reprendre les récoltes. Ils en sont à solliciter l’aide des voisins pour l’entreposage.  

Puis, le 1er juillet, c’est la Ferme Lansi, dans le Centre-du-Québec, qui a été la proie des flammes. Un bâtiment construit en 2019 où l’on retrouvait le système d’évacuation du fumier a été complètement détruit. La propagation du feu dans l’étable connexe a néanmoins été évitée en grande partie et les animaux ont été sauvés.

L’un des propriétaires de la ferme laitière de Saint-Albert, Sylvain Landry, précise que le feu a pris naissance vers 2 h du matin, mais que les pompiers n’ont été alertés que vers 5 h, puisque personne ne se trouvait sur les lieux en pleine nuit pour remarquer la fumée qui s’échappait du bâtiment. Les dommages sont évalués à 1 M$.

Le bâtiment qui abritait le système d’évacuation du fumier à la Ferme Lansi, dans le Centre-du-Québec, est complètement détruit. Il avait été construit en 2019. Photo : Gracieuseté de Sylvain Landry

Le bâtiment qui abritait le système d’évacuation du fumier à la Ferme Lansi, dans le Centre-du-Québec, est complètement détruit. Il avait été construit en 2019. Photo : Gracieuseté de Sylvain Landry